Le réalisateur du Moulin Rouge prépare un biopic sur Elvis Presley

Baz Luhrmann va retracer la carrière du King sur grand écran.

belgaimage-23914296-full

Après quatre ans de négociations, Baz Luhrmann vient de signer un accord pour un projet de biopic sur la vie du King, Elvis Presley, décédé le 16 août 1977 à Memphis. Une idée de long métrage initialement lancé par Kelly Marcel et Jeremy Donner qui traînait dans les cartons de Warner depuis 2014 et qui devrait enfin prendre vie grâce aux talents du réalisateur australien. Passionné par la musique, ce dernier en injecte à foison dans chacun de ses longs métrages, en témoignent le Moulin Rouge, Romeo + Juliet ou encore Gatsby le Magnifique. Par contre, il ne s’était encore jamais attelé à la production de la biographie d’un musicien.

Belga Image

Pour réaliser ce biopic, la production est actuellement à la recherche de deux comédiens pour incarner Elvis Presley, le premier serait âgé d’une vingtaine d’années, l’autre de 35 à 40 ans. On imagine donc aisément que le film s’attardera à raconter une bonne partie de la carrière du rockeur. Deux comédiens qui devront être capable de chanter et danser comme le King, ou presque. Un casting, géré par Kristy Carlston, qui s’annonce complexe d’ores et déjà complexe tant les qualifications requises pour remplir le rôle sortent de l’ordinaire. Aucun autre détail n’a filtré à propos du scénario de ce film, dont le tournage devrait débuter en mars 2017.

Un joli projet qui fait suite aux nombreuses séries et longs métrages qui se sont attardés sur la vie de cet emblème du Rock’n’Roll. Le plus récent ? « The King », présenté au festival de Sundance en janvier dernier. Ce documentaire porté par le réalisateur Eugene Jarecki fait intervenir de nombreuses personnalités, comme Alec Baldwin, Chuck D, Rosanne Cash, Emmylou Harris, Mike Myers, Lana Del Rey et Ashton Kutcher, mais profite surtout de la Rolls Royce emblématique du chanteur, qui mène Jarecki au cœur d’un long périple aux USA pour retracer l’ascension et la chute d’Elvis Presley, utilisant également de nombreuses images d’archives. Voilà qui devrait nous faire patienter jusqu’à la sortie en salles du film de Baz Luhrmann.

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité