Ça vaut quoi Paul McCartney en 2018?

Agé de 76 ans, le plus célèbre bassiste de la planète dévoile deux extraits de son nouvel album "Egypt Station" qui sort le 7 septembre. Découvrez notre verdict.

 

macca

La première est une chanson rock à la rythmique bien dure et sublimée  d’un sitar psyché sur la fin. La seconde est une ballade mélancolique au piano pour faire pleurer Margot avec un refrain qui monte en léger crescendo. Pas de doute, avec respectivement Come On To Me et I Don’t Know, sir Paul McCartney prend tout le monde de court et séduit une fois de plus par sa vision mélodique. Toujours bon pied bon oeil,le gaillard pète la forme et n’a rien perdu de sa science du tube.

Mis en ligne cette nuit, ces deux morceaux du bassiste gaucher sont incluses dans « Egypt Station », nouvel album solo de Paul McCartney qui sortira le 7 septembre chez Capitol Records (Universal). Enregistré à Los Angeles, Londres et le Sussex, ce disque succède à « NEW », unanimement plébiscité lors de sa commercialisation en 2013.

Depuis, Paul Mc Cartney a tourné dans le monde entier, s’est produit en tête d’affiche à Rock Werchter, s’est amusé avec ses amis de Foo Fighters, a collaboré avec Kayne West, signé la musique du jeu vidéo Destiny et est crédité sur le dernier album de Charlotte Gainsbourg. Bref, il ne s’est pas ennuyé. Egypt Station, qui est son dix-septième album solo, comprendra 14 titres. Le disque s’ouvrira et se fermera par deux instrumentaux intitulés fort logiquement Station  et Station II. On en reparle très vite.
 

Sur le même sujet
Plus d'actualité