Terry Gilliam ouvrira le BRIFF

Le festival international du film de Bruxelles fait peau neuve, avec L’Homme qui tua Don Quichotte en ouverture.

l-homme-tua-don-quichotte-terry-gilliam-x

La nouvelle mouture du BRIFF pourrait renouer avec le glamour et l’exigence passée du tout premier festival international de cinéma de Bruxelles, créé en 1935 dans le cadre de l’Exposition universelle, avant même la création des festivals de Cannes ou Venise. Fritz Lang ou Jean Gabin s’y affichaient. Cette année, Terry Gilliam viendra présenter en avant-première (avant sa sortie en salles le 25 juillet) L’homme qui tua Don Quichotte, son film maudit (maintes fois repoussé, le tournage avec Johnny Depp et Jean Rochefort avait été interrompu en 2000 avant d’être repris avec Adam Driver et Jonathan Pryce) dont la diffusion en clôture du festival de Cannes cette année avait aussi failli être annulée en raisons d’un conflit avec son producteur. Aux côtés du cinéaste culte de L’Armée des douze singes, l’actrice mythique du Guépard Claudia Cardinale sera l’invitée d’honneur du festival.

Fort d’un budget confortable (deux millions d’euros via un mix de fonds publics – Fédération Wallonie-Bruxelles, Région de Bruxelles-Capitale, Ville de Bruxelles – et privés – BNP Paribas, Loterie Nationale entre autres), le nouvel événement sera mené par le duo organisationnel du Brussels Short Film festival (le festival du Court-Métrage de Bruxelles) formé par Céline Masset et Pascal Hologne – duo qui a démontré notamment sa capacité à rallier grand public et professionnels en intégrant cette année la liste des festivals qualifiants pour les Oscars.

Mais à l’aube d’un tel baptême, laisser du temps au BRIFF pour qu’il prenne ses marques coulerait presque de source. Cette première édition, déjà riche d’avant-premières s’articulera autour de trois compétitions (internationale, européenne et belge), et comptera de nombreux invités internationaux – dont l’acteur catalan Sergi Lopez, le réalisateur américain Randal Kleiser (du mythique Grease), et l’actrice portugaise Joana Ribeiro (à l’affiche du film de Gilliam). En marge d’une flopée d’activités, on trouvera un marché de coproduction, des volets dédiés aux classiques du cinéma populaire (Le Gendarme de Saint-Tropez, Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, Les Valseuses, Retour vers le futur…), aux Séries (Are You Series, en partenariat avec Bozar), à la réalité virtuelle ou encore, des concerts (Blondy Brownie). Il y en aura pour tous les goûts, dans ce qui pourrait ressembler à l’avenir, à un Cinecittà à la belge.

BRIFF, du 20 au 30/6, Bruxelles
Master Class Terry Gilliam le 21 juin
www.briff.be

Texte : David Hainaut & Juliette Goudot

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité