Patti Smith livre ses plus beaux clichés sur Instagram

La poétesse rock dévoile sa vie avec fraîcheur et exaltation, postant des photos de sa mère, de ses voyages et de ses inspirations.

patti_smith2

Patti Smith a marqué l’histoire de la musique, inscrivant son répertoire au très prestigieux « Rock & Roll of Fame ». Elle s’est également imposée dans les librairies avec le magnifique « Just Kids » qui a remporté le National Book Award, une autobiographie qui conte son arrivée à New York sans le sou, un roman d’initiation qui mentionne à peine ses débuts dans la musique et ses premiers concerts. Une poétesse vibrante, profonde et inspirante, à mille lieues des comportements erratiques et calculés d’autres membres du star système.

Du haut de ses 71 ans, l’artiste au look bohème à l’attitude punk a défrayé la chronique toute sa vie. Depuis toute jeune, elle voue un culte à Rimbaud, utilise ses mots et sa vision du monde pour enrichir celui des autres. Un parcours qu’elle continue à travers l’image: car si elle avait déjà exposé ses clichés, elle les offre cette fois, à bout de doigts. Des morceaux de son quotidien qui se retrouvent sur son tout récent compte Instagram. Et comme tout ce qu’elle a entrepris dans sa vie, ses clichés diffusent une bonne dose d’exaltation, mais surtout cette innocence clé qu’elle semble n’avoir jamais perdue.

Mais le véritable attrait de ce compte se situe dans les légendes de ses photos. L’âme de curatrice de Patti Smith y ressort, expliquant chaque cliché à grand renforts de détails pour en faire une histoire. En deux mois à peine, l’artiste a déjà posté 82 photos. Autant dire qu’il y a matière, puisqu’elle y parle de ses amitiés, de sa mère, des gens qui l’ont inspirée, des endroits qu’elle découvre et des lieux qui l’emplissent de vie. Mieux, elle y explique également ne pas comprendre cette mode des selfies. Des légendes poétiques qui dévoilent par exemple, dans un diaporama détaillant un voyage à Londres. «C’est le téléphone de l’hôtel, et c’est un simple bonjour, avec un clin d’œil à l’horizon changeant … Londres, comme toutes nos grandes villes, se débat avec la surabondance.» Une jolie manière de la découvrir -encore- autrement.

 

This is my mother. She gave me life. And I can only give her a lifetime of gratitude.

A post shared by This is Patti Smith (@thisispattismith) on

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité