Gilles Vandeweerd: ce Liégeois qui crève l’écran

Gilles Vandeweerd n’a que 26 ans, mais il est partout sur nos écrans. Le public a pu le découvrir il y a quelques mois en soldat dans Le Collier Rouge, il revient aujourd’hui en inspecteur de police dans la série Souviens-toi, un thriller policier.

as7a0083_1200x1600_c_benoit_do_quang

Souviens-toi, c’est l’histoire d’un couple et de leur bébé de 9 mois qui sont sauvagement assassinés chez eux. Seule survivante de ce drame : la petite Madeleine, 8 ans qui a passé 3 jours seule dans sa maison avant d’être retrouvée par la police. Traumatisée, elle refuse de parler. “En fait, elle est mutique, explique Gilles Vandeweerd, et donc ce duo de flics, c’est-à-dire moi et Sami, on demande de l’aide à une pédopsychiatre, qui accepte seulement si on ré-ouvre une autre enquête. On va donc devoir jongler entre les deux pour arriver à comprendre ce qu’il s’est passé.

Un rôle qui lui colle à la peau

Pour Gilles Vandeweerd, il y a beaucoup de ressemblances entre son personnage, Emmanuel Dufoix, et lui-même. “Je pense qu’on est pareil pour pas mal de choses : il est simple et enjoué ! Par contre, il y a une grosse différence entre lui et moi. Il est beaucoup plus rigoureux dans ce qu’il fait. Il est très carré, mais il est aussi touché par les gens autour de lui et il peut avoir soudainement une vague d’amour pur pour ces gens”.

Un rôle qui lui a quand même demandé une certaine préparation. “Le personnage que je joue fait du saut à la perche, donc évidemment, j’ai dû apprendre à en faire. Ça m’a vraiment beaucoup amusé de faire ça (rires)”. Et pour le comédien belge, passer d’un film à une série à des avantages. “La différence entre les films et les séries, c’est que pour les séries, on a plus le temps de faire évoluer son personnage. Ici, on est sur 6 fois 52 minutes donc forcément, plus on avance, plus on sait approfondir les choses. Et ici, plus on se rapprochait du dénouement, plus le jeu devait être précis. C’était vraiment super de pouvoir faire ça. Par contre, la partie qui était la plus compliquée à tourner, c’était les interrogatoires. On en a tourné 17 les uns après les autres, et à force, c’était difficile de les différencier”.

Les pieds sur terre

Quand on lui demande s’il est l’étoile montante du cinéma Belge, Gilles Vandeweerd rigole d’un air gêné. “Je ne sais pas si on peut dire ça ! Je pense qu’on est beaucoup de comédiens talentueux de ma génération. Et en plus, pour moi, ce n’est pas ce qui est important !

Mais même en parlant de ses projets en cours, il reste humble. “C’est vrai que je bosse sur pas mal de choses ! Déjà il y a l’adaptation des Misérables, réalisé par Tom Shankland (House of Cards), puis un court-métrage français, La traction des pôles, et là j’attends une réponse pour un tournage cet été. Ce serait plutôt dans l’humour, et c’est bien parce que j’en ai pas beaucoup fait. Mais je préfère ne pas en parler avant que ce soit concret. J’ai vu que j’avais reçu un mail juste avant l’interview mais je n’ai pas encore regardé alors je ne dis rien (rires)”.

Un tournant à 180 degrés

Gilles Vandeweerd ne fait pas partie de ces acteurs qui rêvent depuis toujours de brûler les planches. Lui, qui ne vient pas du tout d’une famille artistique, a d’abord entamé des études en Sciences Politiques. “Un jour, je me suis dit que j’en avais marre. J’avais déjà réfléchi à l’idée pendant quelques années, et quand j’ai décidé d’arrêter, ça s’est imposé comme une évidence. Évidemment, mes parents ont flippé (rires)… mais après un an, ils ont vu que c’était du sérieux et que je pouvais vraiment en vivre, ça les a rassuré. Maintenant, je rêve qu’on me fasse confiance et que les réalisateurs me fassent travailler avec eux. Oh, et j’aimerai aussi faire du cinéma purement belge ! Je n’ai pas encore eu l’occasion d’en faire, ce serait bien.” En tout cas, pas de doute : que ce soit dans des comédies, des thrillers, des films français ou belge, le liégeois est un visage qu’on verra de plus en plus sur nos écrans.

Souviens-toi jeudi 24/5 20h30 La Une – RTBF

Sur le même sujet
Plus d'actualité