Cet artiste a photographié la musique

Écouter de la musique ? Facile. Mais la voir ? Plus compliqué. Le photographe italien Michele Ardu a pourtant réussi à mettre en images plusieurs chansons dans son œuvre Musica. Rencontre.

© Michele Ardu / MUSICA

« Avez-vous déjà vu la forme du son ? ». C’est la question que s’est posée Michele Ardu dans son travail Musica. Via un système très perfectionné combinant ondes sonores et fumée, cet artiste basé à Londres a capturé certains passages de titres cultes comme Candle in the Wind d’Elton John ou Everybody Hurts de R.E.M..

D’où est venue l’idée de Musica ?

J’ai toujours été fasciné par la façon dont nos sens entrent en interaction les uns avec les autres et par la possibilité de changer la manière dont nos sens génèrent différents sentiments. J’ai voulu échanger les rôles. Musica nous permet d’expérimenter les sons et leurs significations à travers la vue plutôt que l’ouïe, poussant les limites de notre perception.

Comment vous y êtes-vous pris ?

J’ai passé la musique via des haut-parleurs sur une ligne épaisse de fumée. L’énergie des ondes musicales frappe la fumée et brise son équilibre, laissant le son créer sa propre forme. Pour vous donner une image plus claire de ce qui se passe pendant ce processus, la ligne de fumée est comme un bloc de marbre, et la musique et son énergie sonore sont le sculpteur. L’énergie du son donne forme à la fumée. On peut alors capturer le tout via la photographie.

Comment avez-vous choisi les titres représentés ?

Je suis émotionnellement très attaché à toutes les chansons que j’ai photographiées jusqu’à présent. Elles font partie de ma vie et constituent une bande-son importante pour ma croissance et ma maturité artistique et émotionnelle.

Que représente ce travail pour vous ?

Je crois que pour tout artiste, toute création artistique est comme un enfant. Il vous rend fier, inquiet, fatigué, heureux, surpris, mélancolique et rêveur, et souvent tout ça en même temps. Musica est aussi une métaphore de la vie. Chaque onde sonore, chaque note qui frappe la fumée est comme quelqu’un que nous croisons sur notre chemin ou un événement dans notre vie qui laisse une trace derrière lui. Tout le monde ressent Musica différemment. Cela dépend totalement de votre vie, votre expérience, votre sensibilité, vos souvenirs et votre passé.

Pour les voyageurs, Musica sera exposé prochainement à l’Institut italien de la Culture de Londres pour PhotoLondon, dans l’espace M-Arte à Oristano (Italie) et à Porto Cervo en Sardaigne.

Sur le même sujet
Plus d'actualité