Bitter Flowers : une femme chinoise

Olivier Meys dresse le portrait inspiré d’une immigrée chinoise clandestine dans Paris.

bitter_flowers

Talonnée par les dettes et obsédée par l’idée un futur meilleur pour sa famille, Lina quitte la région post-industrielle du Dongbei en Chine pour un eldorado européen. Immigrée clandestine à Paris, elle tombe dans la prostitution et ment à sa famille pour survivre. Tout sonne juste dans ce premier long-métrage très abouti du belge Olivier Meys (après plusieurs documentaires). Proche du cinéma du réel, caméra à l’épaule parmi la communauté des prostituées chinoises de Belleville, Bitter Flowers n’en invente pas moins une fiction inspirée qui évite les pièges du voyeurisme tout en assumant une certaine fascination pour son sujet et son actrice (magnifique Qi Xi), dont le personnage opère une mutation profonde dans l’acceptation de ses propres limites et la certitude d’être allée au bout de son courage. A voir. 

 

Drame

Bitter Flowers

Réalisé par Olivier Meys. Avec Qi Xi – 94’

Sur le même sujet
Plus d'actualité