La Gaule d’Antoine: La Nouvelle Aquitaine

Attention, OVNI: Antoine De Caunes parcourt l’Hexagone de long en large, le temps de 13 escales décapantes.

gaule_antoine_be

La Gaule d’Antoine… Rien que pour le titre, on signe, puisqu’on sent que le gaillard a reçu carte blanche de la part de Canal+. La chaîne française, depuis la glorieuse époque de Nulle part ailleurs, fait entièrement confiance à son fidèle agitateur, qui reste peut-être le seul à entretenir ce fameux “esprit Canal” que beaucoup pensent décédé depuis un bail. Entre 2008 et 2013, l’homme avait visité des mégalopoles comme Londres, Tokyo, Los Angeles ou Tokyo afin d’en cerner les facettes underground. C’était bien barré et on s’était bien marré. Cette fois, le roi de la déconne n’a même pas dû prendre l’avion: il a choisi la France comme terrain de promenade, en explorant treize régions pour en découvrir les spécificités et les folies. Pas question, bien sûr, de s’arrêter au terroir, à l’artisanat ou à la gastronomie – ça, Jean-Pierre Pernault le fait déjà très bien chaque midi. Non, ici, ce sont les gens de la nuit, de la campagne, des stades de foot ou des métiers inattendus qui servent de personnages à un roadtrip halluciné formant une série documentaire joyeusement réaliste. De Caunes s’y déguise et s’y délecte en n’oubliant même pas de se prendre (parfois) au sérieux. Pertinence et insouciance: voilà la preuve que la télé peut encore surprendre quand on la confie à de bonnes mains.

Sur le même sujet
Plus d'actualité