Les Grammy Awards 2018: ce qu’il faut retenir

La 60e édition des récompenses de la musique américaine a plébiscité ce dimanche soir Bruno Mars et oublié Jay-Z. On vous fait le débrief.

belgaimage-132170655

Le grand gagnant: Bruno Mars

Le chanteur R&B remporte les trois catégories principales. Album de l’année pour « 24k Magic« , enregistrement de l’année pour le même disque et chanson de l’année pour That’s What I Like. Il gagne aussi trois récompenses annexes. Sur six nominations, ça lui fait six Grammy. Joli.

Le grand perdant: Jay-Z

Avec huit nominations, le mari de Beyoncé partait grand favori. Non seulement il se fait battre dans les catégories générales par Bruno Mars, mais il se fait aussi écraser par Kendrick Lamar dans les catégories hip-hop. Bon, il y a déjà 21 statuettes qui garnissent sa cheminée. Ce n’est pas comme s’il n’avait jamais rien eu… Nommé dans trois catégories, l’horrible Despacito repart bredouille.

Le gagnant rap: Kendrick Lamar

Favori avec Bruno Mars et Jay-Z, le rappeur de Compton peut être satisfait de sa soirée. Il a marqué les esprits avec sa performance live en compagne de U2 (voir notre vidéo), mais il gagne aussi plusieurs récompenses. Notamment le Grammy du meilleur album rap (« DAMN« ), de la meilleure performance pour une chanson rap (Loyalty avec Rihanna), de la meilleure chanson rap (Humble) et de la meilleur performance rap (Humble). Il remporte aussi deux Grammy dans des catégories annexes. Pour rappel, Kendrick Lamar est au Sportpaleis le 27 février.

Les gagnants rock: The National, Foo Fighters, The Rolling Stones

Pas un artiste qui domine dans les categories rock mais plusieurs lauréats. The Rolling Stones gagnent le Grammy du meilleur album blues (« Blues & Lonesome« ), War On Drugs raflent la statuette du meilleur album rock (« A Deeper Understanding« ), Foo Fighters sont plébiscités dans la catégorie meilleure chanson avec Run et The National émerge dans la catégorie meilleur album alternatif (« Sleep Well Beast« ).

Le gagnant pop: Ed Sheeran

Ed Sheeran se prend deux Grammy: meilleure performance pop (Shape Of You) et meilleur album vocal (« Devide« ).

Les discours

Trump, les victimes de Las Vegas et les mouvements #MeToo et Time’s Up à Hollywood dénonçant le harcèlement des femmes ont été de tous les remerciements. Une bonne répétition avant les Oscars mais attention aux redondances.

Les leçons à retenir

Les grands experts de la musique qui prédisaient l’hégémonie du rap et des femmes devront attendre. 

 

LES PRINCIPAUX PRIX

Album de l’année: 24K Magic, de Bruno Mars

Enregistrement de l’année: 24K Magic, de Bruno Mars

Chanson de l’année: That’s What I Like, de Bruno Mars

Révélation de l’année: Alessia Cara

Meilleur album de rap: Damn, de Kendrick Lamar

Meilleur album rock: A Deeper Understanding, de The War on Drugs

Meilleur album vocal pop: Divide, d’Ed Sheeran

Meilleur album de musique alternative: Sleep Well Beast, de The National

Meilleur album de musique du monde: Shaka Zulu Revisited : 30th Anniversary Celebration, de Ladysmith Black Mambazo

Meilleur album dance et électronique: 3-D The Catalogue, de Kraftwerk

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité