La migration en question à la Foire du Livre présidée par Asli Erdogan

Pour la première fois présidée par une femme, la Foire du Livre mettra les lettres africaines, caribéennes et du Pacifique à l'honneur.

illu_aslierdogan

Avis aux amoureux des lettres, le programme de la Foire du Livre 2018 vient de tomber. L’événement qui se tiendra du jeudi 22 au dimanche 25 février à Tour & Taxis a annoncé un menu costaud pour cette 49ième édition. À commencer par son thème: « Sur la route » qui évoque à la fois la mouvance littéraire de la Beat Generation et les crises migratoires qui traversent le globe ces dernières années. Comme elle ‘la fait en 2017 avec « (Ré)Enchanter le monde », réponse poétique à la folie meurtrière puis sécuritaire qui a secoué l’Europe jusqu’à sa capitale, la Foire du Livre affirme sa volonté de placer la littérature au coeur du réel en épousant le pouls de l’actualité.

Une présidente de choix

Jack Kerouac n’étant pas libre, c’est l’écrivaine turque Asli Erdogan qui a été désignée première présidente d’honneur de la Foire. Un choix plein de sens qui cadre parfaitement avec le thème de cette édition. Figure incontournable de la littérature turque, la romancière s’est engagée tout au long de son oeuvre pour la reconnaissance du génocide arménien et en faveur de la cause kurde. Pour le droit des femmes aussi, cause éminemment dans l’air du temps comme l’ont montré les récentes prises de paroles de la gent féminine pour dénoncer les abus dont elles sont victimes. Son soutien à la minorité kurde lui avait coûté sa liberté en août 2016 quand elle fut emprisonnée, en même temps qu’une vingtaine de collègue de la rédaction du quotidien Özgün Güden, pour appartenance à un organisation terroriste lors de la vague de répression médiatique qui a suivi le putsch manqué du 15 juillet. En attendant la sixième audience de son procès en mars, elle vient de recevoir le Prix Simone de Beauvoir qui honore une personnalité ayant oeuvré pour la liberté des femmes. Assignée à résidence et interdite de quitter le territoire jusqu’en juin de l’an dernier, elle incarne à merveilles la thématique des migrations et pourra en témoigner lors de rencontres* qui auront lieu pendant la foire. À noter que son premier roman L’homme coquillage datant de 1993 vient d’être traduit pour la première fois en français et sera disponible en avant-première lors de la Foire du Livre.

L’Afrique, les Caraïbes et le Pacifique à l’honneur

Après la ville de Montréal l’an passé,  les programmateurs de Foire du Livre ont décidé de mettre les auteurs d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (pays ACP) à l’honneur. Un choix qui colle à nouveau à la thématique et permettra de rassembler une quinzaine d’auteurs des pays ACP sous un même pavillon avec, notamment, la présence de l’écrivain guinéen Tierno Monémembo  lauréat du prix Renaudot en 2008 pour Le Roi de Kahel. Au total, environ 1000 auteurs et illustrateurs seront présents pour promouvoir la littérature sous toutes ses formes à travers les traditionnelles séances de dédicaces et près de 110 rencontres. La bande dessinée n’a pas été oubliée et aura son espace consacré: le Palais Imaginaire qui ambitionne d’être « un grand laboratoire associant bande dessinée aux technologies les plus récentes et aux autres modes d’expression onirique ». Du côté vedettes de la bulle, on notera la présence exceptionnelle de Enki Bilal auteur de Bug.

Plus que des dédicaces

Soucieux de sortir du cadre et de créer un événement ancré dans sa ville, les organisateurs ont mis sur pied une chasse au livre qui se déroulera durant toute la semaine du 18 février. 1000 livres seront disséminés aux quatre coins de la ville et une application permettra aux chasseurs de les localiser façon Pokémon Go!. Une belle initiative parmi la foule d’activités et d’expositions qui émailleront la Foire du Livre que vous pourrez retrouver en détails ici. Comme depuis deux ans, l’événement sera totalement gratuit et les organisateurs espèrent connaitre le même succès que l’édition précédente qui avait attiré plus de 65.000 visiteurs.

*Vendredi 23/02 à 19h et samedi 24/02 à 14h au Théâtre des mots. 

Sur le même sujet
Plus d'actualité