Mario Guccio, le chanteur de Machiavel, nous a quittés

Figure emblématique du rock belge, romancier et être humain profondément attachant, Mario a perdu son combat contre la maladie. Il était âgé de 64 ans.

marioguccio

Mario Guccio, le chanteur du groupe belge Machiavel, est décédé ce samedi à l’âge de 64 ans. Hospitalisé depuis plusieurs jours en Sicile, où il s’était installé depuis deux ans, il a perdu son combat contre une longue maladie. Le rock belge perd l’une de ses figures emblématiques, une voix et un cœur qui ont marqué plusieurs générations.

Le 4 janvier dernier, le chanteur annonçait à ses fans qu’il allait être absent « un certain temps » sur les réseaux sociaux. « Je vous aime, à très bientôt les amis« , écrivait-il. Le groupe avait aussi annoncé que le chanteur ne participerait pas à la tournée Early Years au cours de laquellle Machiavel avait précu de rejouer l’intégralité de ses trois premiers albums : Machiavel, Jester et Mechanical Moonbeams. Marc Ysaye, batteur du groupe et directeur de Classic 21, a adressé un message à son ami de toujours samedi en fin de soirée. « RIP mon Mario tant aimé, RIP mon frère« . À l’heure d’écrire ces lignes, les concerts Early Years sont maintenus, Marc Ysaye reprennant le chant. « Cette tournée, on la doit à nos fans », affirmait Marc la semaine dernière, tout en évoquant de manière sous-jacente les problèmes de santé de Mario.

Installé depuis longtemps à Herve, Mario avait décidé de retourner à ses racines, en Sicile, voici deux ans, tout en continuant à donner de ses nouvelles sur les réseaux sociaux. Il avait encore posté des photos de lui, sous le soleil couchant sur la mer, lors du Nouvel An.

De Mario, on retiendra bien sûr les années de gloire de Machiavel. Avec cette voix impressionnante capable de chanter des morceaux de rock très dur (After The Crop), des refrains pop (Fly) mais aussi de monter très haut dans les aigüs. Romancier, auteur d’un joli disque solo expérimental (Link en 2004), Mario Guccio était aussi un être humain attachant, enthousiaste, plein de vie, plein de nouveaux projets dans sa tête et fidèle en amitié.  Le mec, capable de vous appeler sur votre GSM à 7h du mat’ (c’était un lève-tôt) pour vous faire écouter un nouveau morceau ou de vous parler une heure durant d’un groupe électro qu’il venait de découvrir sur Facebook. La rédaction de Moustique perd un ami. Nos condoléances à tous ses proches. 

Sur le même sujet
Plus d'actualité