Morceaux: Notre best-of de l’année 2017

Comme chaque année, Moustique dévoile les meilleures pépites qui ont tourné dans les oreilles de la rédaction entre janvier et décembre. Notre numéro "spécial rétro" sera en librairies le 27 décembre.

top5_morceaux

Le Top 5 (belge) de Luc Lorfèvre

Coely –  Hush  

Si on ferme les yeux, on a l’impression d’écouter une «gangsta rappeuse»  de Compton ou d’Atlanta. C’est pourtant une artiste bien de chez nous qui signe ce flow poisseux, extrait de la bande originale inspirée du film Tueurs. C’est ce morceau qui figure au générique de fin de la version internationale du film.

Annabel Lee –  Best Good Friend

Quand la science de refrain pop de Pavement croise la fougue grunge de Hole, ça donne Best Good Friend. Cette jolie salve indie bourrée de gratte et de distorsions est tirée du premier E.P. « Wallflowers » d’Annabel Lee, formation menée par Audrey, une fille qui en veut. À découvrir en live le 2/2 au Botanique, dans le cadre du festival ProPulse.

Mélanie De Biasio –  Gold Junkies

Basse à couper le souffle et voix pleine de grâce se marient sur cette plage extraite du chef-d’œuvre « Lilies ». Aux frontières du jazz, du trip-hop et du blues, Gold Junkies s’inscrit comme l’hymne des errances nocturnes urbaines de 2017.

Pale Grey –  Late Nights

Groupe de sa génération nourrie aux playlists Spotify, Pale Grey avance sans œillères. Sur Late Night, les Liégeois dans le vent invitent le rappeur de Chicago Serengeti pour transformer une chanson pop en caresse hip-hop irrésistible. Un des grands moments de l’album « Waves ».

Girls In Hawaii –  Indifference

Déjà présents dans l’univers de la formation brabançonne, les synthés prennent encore plus de place sur « Nocturne ». La preuve avec cette petite perle entêtante qui nous renvoie aux belles heures des années 80 tout en sonnant moderne.

Le Top 5 de Marie Frankinet

Kendrick Lamar – LOYALTY ft. Rihanna

Quatrième extrait du fameux DAMN. de Kendrick Lamar, le titre LOYALTY profite à la fois d’une invitée de choix, Rihanna, et d’un refrain entêtant. Prouvant encore une fois ses talents de storyteller, le rappeur de Compton raconte ici l’histoire d’une amitié sans failles tout en usant des références à ses pairs, comme Ol’ Dirty Bastard. Une claque.

Joey Bada$$ – TEMPTATION

L’évolution est fulgurante. Joey Bada$$, que l’on connaissait jusqu’ici pour ses ego-trip, s’attache désormais à détailler les problèmes et les disparités de la société américaine dans un second album de haut vol, ALL AMERICAN BADA$$. Il entame ce titre particulièrement réussi avec le discours de Zianna Oliphant, une petite fille de 9 ans originaire de Caroline du Sud. Un témoignage poignant livré quelques jours après la mort de Keith Lamont Scott, abattu par la police

Damso – Λ. Lové

Ultra-festif de par son beat, le titre Lové (qui signifie argent en argot) vient arrondir les angles de l’album «  Ipséité  » de Damso. Lucide, il y explique notamment que ce titre, et certains autres, ne passeront jamais en radio parce qu’on y retrouve trop de vulgarités. N’empêche, ce morceau c’est la B.O. parfaite pour s’ambiancer en fin de journée.

Calvin Harris – Slide ft. Frank Ocean et Migos

Débarqué juste à temps pour annoncer l’été et ses longues soirées, Slide et ses emprunts au funk californien nous balade avec beaucoup de sensualité dans un titre taillé pour les radio, qui allie à la fois la douceur de Frank Ocean et l’énergie du trio de rappeurs de Migos. Magnétique comme toujours, Ocean s’approprie ce morceau pour lui donner une bonne dose d’aspérités, de groove et de mélancolie. Juste parfait.

Myth Syzer – Le Code ft. Bonnie Banane & Ichon

Beatmaker attitré du collectif français Bon gamin, Myth Syzer déroule l’artillerie lourde dans cette production addictive dans laquelle il s’accompagne de la voix très particulière de Bonnie Banane et de son pote Ichon. Un morceau romantique à la sauce 2017, ni trop dégoulinant, ni pas assez amoureux. Juste la bonne dose de kitsch, de second degré et de légèreté.

Sur le même sujet
Plus d'actualité