L’art de perdre par Alice Zeniter

Un roman en trois parties et sur trois générations.

Alice Zeniter ©BelgaImage

Alice Zeniter retrace le roman familial de Naïma qui veut retrouver les traces de l’Algérie dans les souvenirs de son père, Hamid.  Arraché au pays qu’il a quitté avec ses parents au lendemain de la guerre d’Algérie, Hamid a grandi dans les camps de transit avant d’intégrer une HLM  en basse Normandie.  Du passé, il dit ne plus rien savoir.  Ce passé qui murmure encore autour des blessures silencieuses de cette famille de harkis montrée du doigt… Quel est le secret d’Ali, grand-père de Naïma qui en 1962 se précipite sur un bateau, pour la France? La mémoire du clan, le déni, la honte et l’émancipation sont les thèmes qui traversent cette saga familiale dont le flux romanesque est parfaitement maîtrisé. On n’a pas pu lâcher L’art de perdre avant de savoir si Naïma allait savoir.

Alice Zeniter - L'art de perdre ©DR

Grasset, 237 p.

Sur le même sujet
Plus d'actualité