Neil Young ouvre ses archives

Le coffre-fort musical couvrant ses cinquante ans de carrière sera gratuit en streaming jusqu’au 30 juin.

Neil Young ouvre ses archives

Neil Young qui vient de publier son nouvel album The Visitor (chronique dans le Moustique du 20 décembre) a mis en ligne depuis ce samedi 2 décembre toutes ses archives musicales représentant cinquante années de carrière. Ces archives sont accessibles gratuitement jusqu’au 30 juin 2018 sur le site www.neilyoungarchives.com  Après cette date, elles seront consultable « en échange d’une modique somme » selon le chanteur canadien âgé de 72 ans.

Ce coffre aux trésors débute avec The Sultan enregistré en 1963 et se terminent avec The Visitor, qu’il vient de mettre en boîte avec le groupe Promise Of The Real dans lequel on trouve le guitariste Lukas Nelson, fils de la star américaine de la country Willie Nelson.  Outre la musique, on trouve aussi les paroles des chansons, des vidéos, des photos et des infos sur les tournées. Neil Young explique lui-même dans une vidéo d’introduction de dix minutes comment s’y retrouver dans cette pléthore de contenus. Comme lorsque Francis Cabrel avait mis en streaming son répertoire, cette nouvelle a fait le bonheur des internautes et aussi… des mélomanes qui privilégient les supports physiques, le prix des vinyles et des CD de Neil Young étant revus à la baisse sur les sites de ventes en ligne. Son classique Harvest vaut désormais 8 euros sur Amazon tandis que le live Rust Never Sleeps avec le Crazy Horse ne coûte que 7 euros. 

Découvrez notre édition spéciale «Johnny» à partir de ce mardi en librairie ou sur notre édition numérique, sur iPad/iPhone et Android.

Sur le même sujet
Plus d'actualité