Christophe ravit l’Ancienne Belgique et annonce un album de duos

Le dandy un peu maudit a livré une prestation éblouissante de plus de deux heures trente ce mardi à Bruxelles. Fort de sa forme et de son succès fou, il nous revient le 3 mars au Central à La Louvière.

christophe2.jpg

A quelques rares exceptions, les artistes de sa génération sont condamnés à prester leur(s)  vieu(x) tube(s) à Stars 80 ou à se faner dans l’indifférence générale. A septante-deux ans, Christophe, lui, cultive sa différence. Comme lorsqu’il joue à la pétanque… Le genou à terre mais la rose à la boutonnière du smoking.  Il publie à son rythme des chefs-d’œuvre futuristes, invente des sons et donne une nouvelle vie à son répertoire qui s’étale sur cinq décennies.  En 2017, Christophe n’en fait qu’à sa tête et son public, – mélange de fidèles, de nouveaux disciples et de bobos de circonstance-, suit au quart de tour.

Ce mardi 14 novembre dans une Ancienne Belgique remplie jusqu’aux balcons, le dernier des Bevilacqua a interprété dans son intégralité son dernier album Les Vestiges Du Chaos (2016)  avant de livrer un best of sublimé par des versions reliftées. On pense au classique Aline enrichi désormais du riff de guitare de Creep de Radiohead, à un Paradis Perdus épuré, à Comme Un Interdit servi par une lecture aérienne, voire même au pourtant faiblard Chiqué Chiqué dans un copié/collé de ce qu’il représente extactement (un hommage à la variété italienne).  Et même si la setlist n’a pas bougé par rapport à son concert livré au Cirque Royal le 11 février dernier, Christophe a réussi à nous faire vibrer et nous emporter loin, très loin. Une soirée déclinée comme un soundtrack imaginaire, une soirée pleine de rêves, une soirée pleine de vie aussi où le maestro à la chevelure poivre et sel a convié dans sa classe légendaire les âmes de Lou Reed (« le vent la musique, sa guitare électrique » sur Lou) , d’Alan Vega (dont la voix sort d’un juke-box vintage sur le bluesy Tangerine)  et de Bashung (reprise judicieuse d’Alcaline).

Entre deux perles, entre deux mots bleus, entre une gorgée de Jack Daniel’s et une évocation de son Bruxelles à lui (la place du Jeu de Balle, les antiquaires du Sablon, ses « potes belges qui savent mieux chanter qu’ailleurs »), Christophe a confirmé la parution d’un album de duos pour le mois de mars 2018. Le casting, on s’en doute, est complètement dingue. M Pokora, Suarez, Kids United… Non, on rigole. On y retrouvera Raphael, Julien Doré,Sébastien Tellier, Vive La Fête (présent ce mardi à l’A.B. tout comme Daan), Sébastien Tellier ou encore Laetitia Casta et Laurent Garnier pour un collaboration sur Tangerine. « Pour chanter Les Paradis Perdus, j’essaye d’avoir Nick Cave, mais ce sera peut-être Gérard Depardieu ». Ce mec est fou et c’est pour ça qu’on le vénère.  Christophe se produira sur la scène complètement rénovée du Central (centre culturel de La Louvière), le 3 mars prochain. C’est un samedi et nous serons de la fête.

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité