Avec " La convivialité ", ils défroquent l’orthographe

Débattre de l’orthographe au théâtre: c’est ce que propose La convivialité.

Débattre de l’orthographe au théâtre: c’est ce que propose “La convivialité”. ©DR

Arnaud Hoedt et Jérôme Piron défroquent la sacro-sainte orthographe française au cours d’une conférence-spectacle. Plus de 150 représentations à Bruxelles et en Wallonie auront lieu en 2017 et 2018. La convivialité emporte un joli succès. “L’orthographe, c’est un peu la norme des normes. C’est la première qu’on nous apprend. Et cela définit un peu le rapport qu’on aura après avec toutes les normes que la société impose”, expliquent les deux comédiens. “ À l’université, on nous a appris l’origine des règles. On s’est rendu compte que tout ça était souvent justifié par de mauvaises raisons, des erreurs de recopiage de moines, des accidents de l’histoire qui en faisaient des absurdités. Mais personne n’osait le dire. À l’école, on explique comment on écrit mais jamais pourquoi. Puis on s’est mis à enquêter sur l’émotion que suscite l’orthographe, les enjeux cachés, le vécu des personnes. Pas question pour autant pour ces deux anciens étudiants en philologie romane de tout dézinguer.“ 

Ils ajoutent: « On est très clairs: il faut une orthographe commune. Le débat, c’est laquelle ? Et ce débat doit être public et pas réservé à un petit groupe d’élites. Avant tout c’est un spectacle accessible. Pour que chacun puisse revivre des souvenirs, échanger, se poser des questions. L’objectif est d’en rire, de détendre les nuls en orthographes et de surprendre les champions.”

Pour poursuivre le débat, les deux comédiens sortent La faute à l’orthographe le 4 octobre prochain.

Découvrez la totalité de notre dossier de la semaine en librairie ou sur notre édition numérique, sur iPad/iPhone et Android.

Sur le même sujet
Plus d'actualité