The Circle, un cauchemar à l’heure de la technologie

Sur les écrans, The Circle (Le Cercle) dépeint une contre-utopie numérique sur la toute-puissance du Web. Un cauchemar réaliste à l’heure des avancées technologiques. 

The Circle ©Prod

Comment rendre le chaos du Web élégant et simple? Dans un futur si proche qu’il pourrait être déjà notre présent, une jeune femme (Emma Watson) décroche un job en or dans une entreprise californienne baptisée Le Cercle qui traite de manière globale toutes les données digitales du Web (comptes bancaires, assurance santé, codes personnels, etc.). Sous une appellation sympathique (“TruYou” – le vrai toi), la société dirigée par un gourou à la Steve Jobs (Tom Hanks qui boit du thé vert mais voudrait bien maîtriser virtuellement le monde) a développé un réseau social ultraperformant qui permet le partage total des données sur Internet. Pour le meilleur et pour le pire. 

Adapté d’un best-seller américain de Dave Eggers (sorti en 2013 et qui ressort en Folio) et réalisé par l’efficace James Ponsoldt (qui prépare un biopic sur Hillary Clinton), Le Cercle pourrait être une alliance monstrueuse de Google, Facebook, Twitter et l’ensemble des réseaux sociaux qui nous connectent. Il interroge surtout l’emprise du Web sur nos vies à travers la grande “datification” du monde, régi par les données Internet.

Pour découvrir la suite de l’article, rendez-vous en librairie à partir de ce mercredi ou dès maintenant sur notre édition numérique, sur iPad/iPhone et Android.

Sur le même sujet
Plus d'actualité