1967, l’année où le monde s’est mis à planer

Cinquante ans après s’être vautré dans les parcs de San Francisco, l’Été de l’amour se rappelle à notre bon souvenir. À partir de la semaine prochaine, focus sur la musique, le sexe et la drogue. Soit le paradis hippie.

D'amour, de musique et de drogues fraiches. La sainte trinité des communautés... ©BelgaImage

Tout est résumé dans un tube mémorable de  Scott McKenzie  – San Francisco – où il est question de se mettre des fleurs dans les cheveux et d’une génération en mouvement qui répandrait ses bonnes vibrations à travers le monde. Sans être un chef-d’œuvre, la chanson (adaptée en français par Johnny Hallyday, période colliers et mouton retourné) met en évidence la face la plus sucrée du Summer Of Love, tout en captant l’esprit d’une époque très portée sur la candeur d’un monde meilleur.

Depuis le début de l’année 1967, le quartier de Haight-Ashbury, dans le Golden Gate Park, est devenu le point de rendez-vous d’étudiants, de routards et d’activistes en tout genre qui prônent un mode de vie axé sur la communauté, l’échange, l’écologie, la spiritualité, la drogue et l’amour libre. Un cocktail Molotov d’idées dont les retombées, contrairement à ce que pensent ceux qui qualifient la pensée hippie de belle fumisterie, auront un impact politique et serviront d’amorces aux mouvements pour les droits des femmes et des minorités sexuelles. Cet été californien, archivé sous l’appellation d’Été de l’amour, n’est pas tombé du ciel. En 1966, le San Francisco Chronicle publie un article qui sent le vent tourner et décrit un possible mouvement de beatniks vers la baie.  

Pour découvrir la suite de l’article, rendez-vous en librairie à partir de ce mercredi ou dès maintenant sur notre édition numérique, sur iPad/iPhone et Android.

The Summer Of Love Experience – Art, Fashion, And Rock & Roll L’expo qui dit tout de ce qui est arrivé à San Francisco, mais pour la découvrir, il faut aller… à San Francisco. Jusqu’au 20/8. De Young Museum, San Francisco. www.deyoung.famsf.org 

Sur le même sujet
Plus d'actualité