Refugee Food Festival: des restaurateurs ouvrent leur cuisine à des chefs réfugiés

Bruxelles participe fin juin à la première édition européenne de l'événement. L'occasion de goûter à des plats peu courants, et de décoller certaines étiquettes.

©UNCHR_Benjamin Loyseau

Premières éditions du festival Refugee Food Festival l’année dernière à Paris, puis à Strasbourg, sous l’impulsion de l’ONG Food Sweet Food, convaincue du super power rassembleur de la food. Soutenue par le Haut Commissariat des Nations-Unies pour les réfugiés, l’initiative fait tache d’huile, et 13 villes européennes y participent désormais: 5 en France, 4 italiennes, Athènes, Madrid, Amsterdam, et Bruxelles. Le principe? Des restaurants locaux invitent cuisinières et cuisniers réfugiés à occuper leurs installations pour préparer un repas de chez eux, et étonner la clientèle.

Ifrah Daha cuisinera somalien chez Les Filles. Le resto Italien Racines accueillera l’irakien Ahmed Alkarkoshi. Le mixologue syrien Elias Edlbi s’installera le temps d’une soirée derrière le bar de Chez Richard… Du 19 au 26 juin, une dizaine de lieux s’engagent à réaliser le triple objectif du festival: changer la perception des réfugiés, accélérer leur intégration porfessionnelle, et partir à la découverte des cuisines du monde. Succès immédiat, l’événement a déjà son kit méthodologique, mis à disposition de tout citoyen souhaitant implanter l’événement dans sa ville.

Sur le même sujet
Plus d'actualité