Superpoze en impose au Botanique

Tête d'affiche incontestable de ce vendredi 12 à l'Orangerie, le beatmaker caennais a fait une belle démonstration de son talent. Notre envoyé spécial vous dit pourquoi il faut absolument l'écouter.

nuitsbotanique1212

Tête d’affiche à l’Orangerie, Superpoze venait présenter pour la première fois For we the living son deuxième album paru en début d’année. Un disque qui confirme tout le bien qu’on pense de lui, artiste unique dans une scène électro hexagonale qui pullule de talents. On attendait d’autant plus de voir comment le prodige de Combien Mille Records allait adapter en live sa dernière création. On n’a pas été déçu. Appuyé par un lightshow minimaliste, le Caennais a déroulé une à une ses perles délicates en réussissant toujours à surprendre à coup de montées lancinantes et sinueuses. Mais Superpoze a aussi musclé le jeu et réussi le pari de faire bouger une salle bien fournie. Et de surprendre en donnant à ses compositions à la filiation classique une force techno qui rend Unlive, The Iceland Sound ou Opening encore meilleur qu’en version studio. Solidement acclamé par le public des Nuits, le prodigieux Français touché par tant d’engouement finira par un « Bruxelles, vous êtes les meilleurs comme à chaque fois » sincère à l’adresse du public des Nuits. 

Photo: Caroline Vandekerckhove/IndieStyle

 

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité