Turbulences dans l’univers: la Bible, E.T. et nous

La preuve d’une vie extraterrestre n’a jamais semblé aussi probable.  Mais que deviendraient alors nos religions? Turbulences dans l’univers du scientifique et théologien Jacques Arnould explore la question.

Turbulences dans l'univers ©Vincent Muller/Opale/Leemage

Dans la petite cuisine de son éditrice, Jacques Arnould nous attend tasse de thé au bout des doigts. La veille de notre rencontre, la Nasa a annoncé la découverte de sept nouvelles exoplanètes. Un sacré coup de pub pour le bouquin, qui le fait beaucoup rire, bien qu’il assure n’y être pour rien. Nous sommes légèrement en retard mais l’homme est détendu. Normal, il a le temps de ceux qui pensent à l’échelle de l’univers. Ancien membre des ordres, ce diplômé en agronomie,  histoire des sciences et théologie est chargé des questions éthiques au Centre d’études spatiales depuis 2001. Fasciné par la foi et les sciences, des champs d’études qu’il considère complémentaires, il prône leur réconciliation. Dans son dernier livre, il retrace la relation houleuse qui a opposé scientifiques et Église sur la question cosmologique, avant de proposer sa vision de la chose. 

La question de la vie ailleurs a toujours taraudé l’homme mais elle n’a jamais été aussi prégnante qu’aujourd’hui. C’est ce qui a motivé votre démarche ?

JACQUES ARNOULD – Je travaille à l’agence spatiale française depuis près de 20 ans et quand je donne une conférence et que les gens connaissent mes centres d’intérêt, arrive la question: “Mais attendez, quand on va découvrir des extraterrestres, ça va complètement bousculer les religions !” À force de répondre, je me suis dit que j’allais en faire une petite synthèse. Avec les moyens, les images, les informations qui sont les nôtres, c’est normal que nous nous posions la question mais ça fait des siècles que nos prédécesseurs se la posent aussi et y apportent des réponses qui sont marquées par leur propre culture. Pour revenir sur la découverte d’hier soir, nous ne connaissons d’exoplanètes que depuis 22 ans. Jusque-là, aussi étonnant que ça puisse paraître, nous pouvions supposer qu’il y avait des planètes autour des autres étoiles mais nous n’en avions aucune preuve. 

Pour découvrir la suite de l’interview, rendez-vous en librairie ou sur notre édition numérique, sur iPad/iPhone et Android.

Turbulences dans l'univers

Sur le même sujet
Plus d'actualité