The XX taille XXL à Forest National

The xx a comblé Forest National deux soirs d’affilée. Entre communion populaire et demande en mariage, le groupe anglais a laissé filtrer sa mélancolie dans des tubes bouleversants, lumineux et de plus en plus dansants. Miroir de son époque, le trio se révèle en géant de la pop moderne. xxtra. 

the_xx_live_forestn_credit_

Forest. Dernier soir de la tournée européenne. Après mercredi, The xx enfile une deuxième salle comble le jeudi. Il n’est pas encore 20 heures et c’est déjà la cohue. Rastas, divas, hétéros, gays, lesbiennes, jeunes, vieux : un public fervent et hétéroclite s’amasse aux abords de Forest National. En deux lettres et trois albums, The xx galvanise désormais les foules : près de 20.000 personnes en un temps record. Sans campagne publicitaire mastoc, le trio fait l’unanimité. En 2017, le groupe est une machine, un rouleau compresseur ultra rassembleur : une énorme tête d’affiche.

Faire fondre la banquise

Pour plusieurs générations, les deux croix sont un point de repère. Devenu culte malgré lui, presque dépassé par sa musique, par l’ampleur prise par ses hits épurés, The xx s’expose dans une mise en scène à son image : minimaliste et astucieuse. Entourés de miroirs pivotants, les trois Anglais déchirent la noirceur d’une lumineuse intensité. Entre spleen glamour et new-wave fuselée, la guitariste Romy Madley Croft, le bassiste Oliver Sim et Jamie (xx) Smith (programmations) confrontent le meilleur de la pop à une esthétique froide, presque glaciale. Mais quand les voix de Romy et Oliver s’emballent, The xx a les moyens de faire fondre la banquise, de fendre le blizzard. « Avant, je vivais chaque prestation comme un défi, une bataille contre moi-même », confiait récemment  la chanteuse à Moustique. « Au fil des dates, j’ai gagné en confiance. Me sentir bien devant les gens, ça m’a demandé beaucoup de temps. » À Forest, la chanteuse aborde la scène avec un naturel désarmant. Voilà aussi une autre raison du succès : les gens aiment les trois xx parce qu’ils respirent la normalité. Jamie pourrait être votre voisin, Oliver votre copain et Romy, la fille d’à côté qui, dans tous les cas, vous veut du bien.  

Un nouveau mariage

On ne change pas une équipe qui gagne. Ni le succès ni la taille grandissantes des salles ne semblent altérer l’ADN du projet. Tout en gardant son organisation triangulaire, le groupe londonien donne de la consistance à son show et une autre vie à son répertoire. Plus pêchus que sur disque, plus dansants aussi, les anciens morceaux suivent les prescriptions du dernier album. Animé par une irrépressible envie de bouger, le récent « I See You » montre la voie. Intelligemment répartis dans la setlist, les classiques Crystalised’, ‘Basic Space’, ‘VCR’ ou ‘Intro’ s’exposent désormais aux lumières du dancefloor. Ailleurs, ‘Angles’ (chipé au casting de l’album « Coexist ») et les nouveaux ‘Hold On’ ou ‘Dangerous’ conjuguent envie de danser et besoin d’exfiltrer la mélancolie. En fin de concert, le groupe laisse monter deux jeunes groupies sur scène. Elle s’appelle Laura, lui Guillermo. Un genou à terre, le cœur tremblant, ce dernier demande la main de sa fiancée, The xx pour témoin. Elle a dit oui. Tout le monde a pleuré, le champagne coulé et Jamie xx balancé une bande-son électro multicolore : un arc-en-ciel sonore pour un groupe qui ne broie plus du tout la vie en noir. Sous les applaudissements, The xx quitte la scène bruxelloise avec un nouveau statut, une nouvelle carrure : taille XXL pour les festivals. L’été sera chaud.

 

Setlist

Say Something Loving
Crystalised
Islands
Lips
Sunset
Basic Space
Performance
Brave for You
Infinity
VCR
I Dare You
Dangerous
A Violent Noise
Fiction
Shelter
Loud Places (Jamie xx)

Rappel

On Hold
Intro
Angels

Sur le même sujet
Plus d'actualité