Le curriculum vitæ des César

La grand-messe du cinéma français fête sa 42e édition en clair sur Be tv. Ça vaut bien un petit C.V.

Virgine Efira ©Reporters

1976. La majorité des foyers français qui “regardent le poste” découvrent la chemise bleu clair et la cravate rouge pétant que Patrick Poivre d’Arvor arbore fièrement pour son premier JT. En effet, pour la première fois en France, la vente de téléviseurs couleur a dépassé celle des noir et blanc (259.000 contre  237. 000). Un signe, sans doute? Car le strass et les paillettes ont besoin de couleurs pour briller. Il n’en faut pas plus à Georges Cravenne pour créer les César (la soirée est diffusée sur Antenne 2), les récompenses cinématographiques françaises directement inspirées de leur grand frère américain Oscars, officiellement nés en 1935.

Schneider, Noiret,…

Au nombre aujourd’hui de 22 (13 à l’origine), les César sont décernés par l’Académie des arts et des techniques du cinéma qui regroupent 950 professionnels. Les premiers récompensés furent l’inoubliable Romy Schneider (L’important, c’est d’aimer) et Philippe Noiret (Le vieux fusil). Cette année, le quasiment inconnu Jérôme Commandeur (Barbecue) aura la lourde tâche de succéder à l’hilarante Florence Foresti comme maître de cérémonie. Premier couac déjà: la place de président sera exceptionnellement laissée vacante cette année, Polanski ayant dû décliner le poste sous la pression populaire, guère prête à lui pardonner son viol présumé sur mineure dans les années 70. Mais George Clooney sera bien présent pour son César d’honneur. Le grand vainqueur? La bataille fera rage entre Frantz de Ozon et Elle de Verhoeven (11 nominations chacun). Virginie Efira (Victoria) pourrait-elle ravir la statuette à l’ultra-favorite Isabelle Huppert (Elle)? Réponse en clair et en direct ce soir sur Be tv.

Sur le même sujet
Plus d'actualité