Une émission d’humour, basée sur l’amour

Puis-je vous embrasser ? La nouvelle émission de RTL qui tourne le jeu de séduction en dérision.

Olivier Leborgne dans Puis-je vous embrasser ? ©RTL

Un animateur, trois séducteurs et une femme. Le principe est simple : au cours de plusieurs manches, nos trois Casanova devront séduire la belle invitée et décrocher, en guise de trophée, un baiser. Dans une ambiance feutrée, aux couleurs rouge et noir, Olivier Leborgne, animateur de l’émission, lance quelques blagues bien placées pour mettre le public à l’aise. Sous les rires et les applaudissements, les trois séducteurs entrent enfin en scène. Paul Dewambre, auteur et comédien français, notamment connu pour son one man show « les hommes viennent de mars, les femmes de vénus », Renaud Rutten, acteur et humoriste belge, et enfin, Jules, papa depuis peu et humoriste sur BelRtl. Le match promet d’être hilarant, et le score final serré. « C’était une belle alchimie parce qu’ils avaient tous les trois une personnalité très différente », ajoutera plus tard la candidate à séduire. 

La voilà justement, Anne Ruwet, journaliste à RTL, qui fait une entrée fracassante perchée sur ses hauts talons, serrée dans une exquise robe noire. Les séducteurs sont séduits, en particulier Renaud qui lâche un « mufti » d’émerveillement devant la jolie Liégeoise au sourire pétillant. « Une belle brochette » répond-elle en guise de réplique. Mais Anne est en couple depuis deux mois avec Thibaut Roland, chroniqueur dans l’émission « De quoi je me mêle », et il ne compte pas se faire voler sa nouvelle copine. Le jeune homme n’a d’ailleurs pas hésité à envoyer une vidéo pour intimider nos trois séducteurs, dans laquelle il décrit Anne comme la reine du micro-onde. Le public s’esclaffe, ça y est, le match peut enfin commencer.

Des métaphores, des déclarations, tout pour séduire.

La durée du match varie entre 35 et 42 minutes, et se dispute en manches, plus loufoques les unes que les autres. Étapes après étapes, les candidats passent des épreuves allant de la déclaration d’amour à la séduction à l’aide d’une latte ou de lunettes de piscine. Le principe est toujours le même, une phrase bien trouvée, et vous aurez Anne à vos pieds ! À la fin du match, il ne restera plus que deux séducteurs, qui devront tour à tour poser à Anne l’ultime question : « puis-je vous embrasser ? » Ce à quoi elle répondra soit « je préfère qu’on reste amis » soit « oui ». Paul, marié depuis 25 ans est un peu l’homme dont toutes les femmes rêvent, pour lui d’ailleurs la séduction ça s’entretient. À l’aide de poèmes placés au détour d’une manche, il gagne des points auprès de notre belle Liégeoise. Mais il se retrouve au coude à coude avec Jules, qui appâte la journaliste à coup de karaoké et de recettes de crêpes coquines. Renaud de son côté, a perdu le soutien du public qui n’hésite pas à huer ses nombreuses tentatives de séduction tombées à l’eau. Mais on ne vous en dit pas plus, pour découvrir le gagnant, on vous laisse regarder.

Cette émission, elle existe déjà, mais au nord du pays. Nos amis flamands l’ont créé il y a 6 ans pour Canvas, la deuxième chaine de la VRT. L’émission est devenue la meilleure audience de la chaîne, du coup ils ont agrandi le studio et les décors. Et puisque chez nous, il n’y a que François Pirette qui réussisse les Prime times avec brio, RTL s’est jeté à l’eau en espérant avoir le même succès que « Mag ik u kussen ? » (Puis-je vous embrasser ?). Aucune date n’a encore été fixée pour sa diffusion.

Puis-je vous en coller une ?

Mais aurait-on pu changer les séducteurs par trois inconnus à la recherche de la véritable âme sœur ? « C’est une émission d’humour, réplique Wiet Bruurs, responsable du divertissement à RTL-TVI. Le but n’est pas de trouver l’âme sœur, il n’y a pas de séduction. »  D’ailleurs, si les séducteurs n’avaient pas été des célébrités ou des humoristes, on se demande si le show aurait autant fait rire. Car on peut le dire, ils sont bons clients, et ils ont plus d’un tour dans leur sac, pour avoir ce baiser autant sortir le grand jeu. « Les séducteurs ne doivent pas forcément être des humoristes, mais il faut qu’ils aient un sens de l’humour, et que ce soit des personnalités », ajoute Wiet Bruurs. Car les invités arrivent sur le plateau sans avoir rien préparé en amont, ou presque, alors pour ne pas se faire démonter par le public, il faut être bon sur scène. Grâce à leurs expériences, les candidats peuvent puiser dans leur répertoire pour se faire passer la réplique. Somme toute, beaucoup d’impros. D’ailleurs, Anne ajoute « les premières minutes, tu te demandes où tu tombes et puis tu te prends très vite au jeu, j’étais un peu à votre spectacle (des humoristes) ». Les trois hommes se sont eux aussi pris au jeu, et ils ont tout donné pour séduire la belle Anne. « Moi, je n’ai jamais été aussi loin », confie Jules. Certains pensent même à de nouveaux concepts d’émissions : « Prochaine émission, pour éliminer un candidat, tu lui donnes une gifle », balance Renaud séduit par sa nouvelle idée révolutionnaire. Ça lui aurait bien plu à Anne de donner une gifle à Rutten. Puis-je vous en coller une ? Why not ?  Au fond, tout est bon pour gagner de l’audience.

Sur le même sujet
Plus d'actualité