Les cicatrices de la guerre du Viêtnam

Plus de quarante ans après la fin des hostilités, le Viêtnam souffre toujours d’une guerre qui l’a dévasté. A voir sur La Une ce vendredi soir.

Retour aux sources: Guerre du Vietnam, traces cachées ©Belgaimage

La sale guerre. C’est ainsi qu’a été surnommée la guerre du Viêtnam, qui a vu s’affronter le sud, supporté par les USA, et le nord communiste personnifié par ceux que les Américains ont surnommés les Viêt-Congs. Cette appellation de “sale” n’est pas galvaudée. En vingt ans, 15 millions de tonnes de bombes ont été déversées sur le pays. Les combattants ont notamment fait usage de napalm et de défoliants chimiques. Au total 123.000 soldats de l’armée du Sud ont péri ainsi que un million de communistes, des centaines de milliers de civils et 56.000 soldats américains. Un tel carnage, tant humain qu’environnemental, a évidemment laissé des marques profondes sur le territoire désormais unifié du Vietnam. Et c’est en se penchant sur les traces physiques et des témoins de la guerre que le documentaire de ce soir raconte les affrontements. Le reportage se penche notamment sur les très nombreux tunnels construits à l’époque, des mètres sous la surface de la terre, et qui sillonnent encore aujourd’hui le pays. Certains permettaient aux communistes de se déplacer en territoire ennemi. D’autres étaient devenus la maison de civils, cloîtrés pour éviter de périr sous les bombes.

Le sol vietnamien raconte aussi son Histoire. Dans certaines provinces, particulièrement touchées par les combats, il est impossible de cultiver. Le taux de dioxine y est douze fois plus élevé que le maximum autorisé. En cause? Les produits utilisés par les Américains pour déforester afin d’avancer en zone ”ennemie”. La brousse leur donnait en effet un énorme désavantage sur les locaux… Et, quand bien même le sol serait-il exploitable, il reste un danger de taille pour les cultivateurs: les bombes. Des démineurs emmènent les spectateurs sur le terrain, où ils retrouvent et détruisent des engins explosifs qui attendent un pied malchanceux pour détruire des vies. Ces spécialistes en trouvent encore régulièrement. Preuve que, si pour beaucoup, la guerre du Vietnam est un fait lointain mentionné dans les livres d’Histoire, elle porte encore à conséquences sur toute une population…

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité