Quatre raisons d’aller au RamDam

Le Ramdam Festival est à découvrir du 14 au 24 janvier au complexe Imagix à Tournai.

ramdam_film

1. Un festival qui dérange

La programmation propose des films engagés, voire interpellants. En tout cas des longs métrages qui ne s’oublient pas. Qui se poursuivront à la sortie de salle, suscitant le débat entre spectateurs. Bref, ce premier événement ciné de l’année met l’image là où ça fait mal.

2. Une avant-première chic et choc

Ça se passe le 16 janvier, avec Angle mort du Belge Nabil Ben Yadir, à qui on doit déjà La marche et Les barons. Cette fois, le cinéaste se lance dans le thriller tendance film noir. Avec l’histoire de Jan Verbeek, ancien commissaire de police d’Anvers, devenu le personnage fort d’un parti politique populiste. Son ascension sur la scène politique, basée sur des discours radicaux et nauséeux, le place au cœur du système. “ll faut arrêter de se regarder dans le miroir et de s’asseoir dans des salons en refaisant le monde avec un verre de vin. Faut se bouger le cul”, s’emballe Ben Yadir. “Maintenant, des gens mettent un statut sur Facebook “ Aider les Philippines” et ils ont l’impression d’être de super-militants. Le militantisme virtuel est une arnaque. On ne milite pas avec son pouce ou son index. C’est pour agiter les consciences que je fais du cinéma”, conclut-il, prouvant du même coup que son état d’esprit cadre plus que bien avec la philosophie de ces agapes tournaisiennes. 

3. Des pépites

On pense au tourbillonnant Manchester By The Sea, avec un duo Casey Affleck/Michelle Williams en pleine tourmente; le sombre et virulent (voire violent) Brim stone, le tout bon Noces de Stephan Streker, sorte de tragédie grecque à la belge. Ou encore Home de Fien Troch, souvent désigné d’Elephant noir, jaune, rouge !

4. Dans la poche !

Le Ramdam organise aussi un concours de Pocket Films, réalisés avec une caméra de poche. Preuve que la vraie indignation et les prises de conscience ne débutent jamais par un matériel hors de prix. Mais bien par des idées.

Du 14 au 24 janvier à Imagix Tournai.  

www.ramdamfestival.be 

Plus d'actualité