L’Alsace en look Noël

Entre les maisons à colombages, d’authentiques marchés de Noël animent la période de l’Avent. Ici, le petit Jésus rejoint l’univers de Hansel et Gretel dans des odeurs de cannelle.

Alsace ©Prod

De petites échoppes emplies de cadeaux artisanaux, de santons ou de douceurs en pain d’épices. Des buvettes  servant du vin chaud aux arômes de cannelle et d’orange. Des spectacles de saltimbanques, des cracheurs de feu, des patinoires. Et des enfants courant dans les allées, les joues rougies par le froid. Un marché de Noël alsacien, c’est un village à part entière: une île de coutumes et de traditions où des artisans façonnent les objets et   produits authentiques, comme on en trouvait autrefois. 

Partout des chalets regorgeant de produits issus de  l’artisanat local… Le foie gras d’oie et le jambon fumé de la Forêt-Noire cohabitent avec des boules en verre soufflées à  Meisenthal dans la région des Vosges. Les petits gâteaux, eux, se distribuent à tour de bras. “Bredele”, “springerle”, “wihnachtsbredle”… Suaves réminiscences d’un temps où les cadeaux n’existaient pas. On se contentait alors de ravir le palais. En Alsace, la tradition du marché de Noël remonte au XVIe  siècle.

Celui de Strasbourg, le plus célèbre et le plus ancien, est apparu en 1570, sous  le nom de Christkindelsmärik – le “marché de l’enfant Jésus”. Depuis, du 25 novembre au 31 décembre, deux millions de personnes envahissent le pavé de la capitale alsacienne. Pour l’édition 2016, 300 chalets sont répartis sur une douzaine de sites, tandis que des kilomètres de guirlandes embellissent la ville. Mais d’hiver en hiver et de siècle en siècle, l’Alsace tout entière s’est parée du charme de ces marchés illuminés. D’autres sites sont désormais réputés comme Rosheim, Sélestat ou Issenheim.

Alsace Noël ©Moustique

Etincelante, généreuse

À la période de Noël, Ribeauvillé,  petite cité de 4.000 habitants, résonne d’échos moyenâgeux. On y pénètre en suivant les façades parsemées de “mannele”, petit bonhomme en pain d’épices très connu en Alsace. Enserrée dans le vignoble alsacien comme une île, la Cité des Ménétriers se “paillette” très  vite de magie. Au milieu des tours, des remparts et des rues pavées de pierre, gueux, manants, jongleurs et ménestrels, qui faisaient les beaux soirs des châteaux, plongent le visiteur dans une joyeuse ambiance médiévale. Dans les vitrines des  pâtissiers, des montagnes de kouglofs, brioches couronnées d’amandes, s’écroulent doucement.

À pied, la ville dégage un charme fou. Les maisons à colombages, qui penchent sur leurs fondements, ont des fenêtres qui débordent d’étoiles, de lumières et d’angelots. Les effluves sirupeux de guimauve, barbe à papa et pain d’épices inondent les venelles. La balade promet bien des surprises. Notamment en termes de saveurs, puisque sur les étals du marché de Noël, produits du terroir, foie gras, riesling, gewurztraminer, pinot gris côtoient sanglier à la broche et cervoise. Aux bijoux artisanaux, poteries, verreries et tissus s’ajoutent les boules de sapin de Noël en cristal, des pommes de pin décorées à la main, des cœurs en paille tressée et des jouets en bois. L’Alsace est là: étincelante, généreuse, pleine de traditions.

Pour découvrir la suite de l’article, rendez-vous en librairie ou sur notre édition numérique, sur iPad/iPhone et Android.

Plus d'actualité