"Sorry, good game": revue de presse après la victoire de la France sur l'Angleterre

Les deux nations rivales depuis 1000 ans se sont de nouveau affrontées, cette fois-ci sur un terrain de football. Et c'est la France qui l'a emporté.

 Sorry, good game : revue de presse après la victoire de la France sur l'Angleterre
Harry Kane of England in action during the FIFA World Cup Qatar 2022 quarter final match between England v France at the Al Bayt Stadium, on December 10, 2022 in Doha, Qatar. Photo by David Niviere/ABACAPRESS.COM

Les Anglais y croyaient dur comme fer, mais c'est toujours la même histoire: "Penalty pain... Again!" ("Douleur du pénalty... Encore!") titre le Daily Mirror tandis que son concurrent tabloïd The Sun, qui avait lancé une grande campagne de pub pour les Three Lions dans Paris la veille du match, titrait "Harry Pain" (jeux de mots avec le nom de Harry Kane qui a manqué le pénalty de l'égalisation).

Plus sobrement, The Guardian écrit que « L’Angleterre a fait jeu égal avec la France (...) Ils ont créé suffisamment d’occasions après un début hésitant. Il y avait assez d’agressivité dans l’équipe, qui a largement contrôlé Kylian Mbappé. Lorsque Rashford a tiré ce coup franc à côté du but, l’Angleterre a compris que c’était une occasion manquée. Kane semblait brisé, comme tous ceux qui portaient les couleurs de l’Angleterre. »

Comme à chaque tournoi majeur, l'Angleterre s'en va en pleurs, après un pénalty manqué. Le Daily Mail note que « le football est un jeu cruel », avant d'épingler le rire de Kylian Mbappé après le penalty raté de Kane : « Tous les écrans de télévision ont montré comment il s’est mis à rire de manière exubérante après que le ballon est passé au-dessus de la barre. Impitoyable. »

Lire aussi: L'explosion de joie de Mbappé quand Kane loupe son pénalty (vidéo)

Et côté français? Le Monde avoue que la France a souffert face à l'Angleterre et titre, non sans ironie: "Les Bleus filent à l'anglaise vers la demi-finale". Pour SoFoot, "Les Bleus remportent la bataille d'Angleterre". Quant à L'Equipe, habituée des Unes incendiaires, elle s'est fendue à la fin du match d'un humiliant: "Sorry: good game", en anglais dans le texte ("Désolé: bon match"). Comme pour mieux enfoncer le voisin anglais et lui dire que la France lui reste bien supérieure - en football, du moins. Frères ennemis, un jour...

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité