«Il serait naïf de prétendre qu’il ne se passe rien» : le psychologue des Diables rouges analyse les tensions au sein du groupe

Jef Brouwers, le psychologue des Diables rouges, fait le point sur la situation au sein de la sélection belge.

Jef Brouwers a également été le coach mental des Red Lions, l'équipe nationale belge de hockey.
Jef Brouwers a également été le coach mental des Red Lions, l’équipe nationale belge de hockey.

Les derniers jours ont été particulièrement animés pour Jef Brouwers. Alors que l’ambiance au sein des Diables rouges s’est incontestablement délitée ces dernières heures, le psychologue de l’équipe a tenté de réinstaurer un climat de confiance.

Travaillant à distance depuis la Belgique, Jef Brouwers a observé l’atmosphère se détériorer après la pâle victoire face au Canada et la défaite contre le Maroc. "Il serait naïf de prétendre qu’il ne se passe rien", reconnaît d’emblée le psychologue, interrogé par Sporza. "Certains ne sont pas là pour gagner, et sur le terrain, il y a peu de passion à voir.”

”C’est un drame psychologique dont l’approche rend triste”, poursuit encore Jef Brouwers, qui estime que les commentaires déplacés de certains joueurs envers leurs coéquipiers s’expliquent par le manque de confiance au sein du groupe. “Ce qui est grave, c’est que les joueurs commencent à se disputer après des prestations qui devraient normalement donner un coup de fouet à toute l’équipe.”

À lire aussi : "Il y a trop de mensonges qui circulent" Hazard et Courtois démentent les tensions chez les Diables Rouges

Revivre les bons moments

Face à ces déconvenues, Jef Brouwers a insisté sur la tenue d’une discussion de groupe. “Il y a beaucoup de tension inconsciente dans un tel tournoi. Le fait d’amener tout le monde, y compris le coach, à se parler permet de mettre sur la table toute une série de choses.” Selon le psychologue, la conversation a été positive et a permis un soulagement général. “Il reste maintenant à voir si les conflits sont réellement dépersonnalisés.”

Jef Brouwers a également voulu rappeler à l’équipe les bons moments vécus ensemble. “J’ai proposé de revisionner la vidéo du dernier but de Chadli contre le Japon", explique-t-il. "Cette action était l’expression parfaite de tout ce que devrait être le football : le travail d’équipe, le professionnalisme et l’abandon de l’ego.”

Pour Jef Brouwers, un sursaut d’orgueil et une victoire contre la Croatie restent encore possibles. “Mais il est impératif que les résultats de la discussion se traduisent par des actions”.

Sur le même sujet
Plus d'actualité