Coupe du monde 2022: le meilleur et le pire scénario pour les Diables Rouges

C'est ce mercredi à 20 heures que la Belgique entamera sa Coupe du monde, face au Canada. Voici ce qui attend nos Diables sur la route du sacre mondial.

Coupe du monde 2022: le meilleur et le pire scénario pour les Diables Rouges
Belga

Quelles sont les équipes qui se dresseront sur la route du sacre mondial de nos Diables ? Voici les scénarios plausibles.

Le pire scénario : une élimination au premier tour

C’est déjà arrivé. En 1998, par exemple. Pour éviter ce scénario du pire, il est impératif de bien entrer dans la compétition. C’est-à-dire prendre les trois points contre le Canada et le Maroc. Car derrière, en troisième affrontement, c’est la Croatie qui nous attend. Soit le finaliste de la dernière Coupe du monde. Autant dire du gros poisson. Donc, afin d’éviter de terminer à la troisième ou quatrième place du groupe, synonyme d’élimination, un seul mot d’ordre : gagner les deux premières rencontres. La plus grosse erreur à commettre serait de sous-estimer nos adversaires. Le match contre le Maroc, particulièrement, s’annonce costaud. C’est quasiment un derby. Et les derbys sont toujours des matchs particuliers.

A lire aussi: Les chiffres de la longue histoire qui unit la Belgique et la Coupe du monde

Au menu des 1/8e de finale: l’Espagne ou l’Allemagne ?

Si tout se passe bien, le troisième match contre la Croatie décidera de qui remporte le groupe F. Mais à vrai dire, qu’on soit premier ou deuxième ne changera pas grand-chose à la montagne qui se dressera sur le chemin des Diables lors des 1/8e de finale. A savoir un des deux qualifiés du groupe E, le groupe de l’Allemagne, de l’Espagne, du Costa Rica et du Japon. Autant dire qu’il y a de très fortes probabilités que les Diables doivent affronter un ancien champion du monde dès le deuxième tour de la compétition. Cela s’est déjà vu, en 1994, la Belgique de George Grün et Philippe Albert se s’est retrouvée face à la Mannschaft et ça ne s’est pas bien passé (3-2). De manière générale, les statistiques face à l’Allemagne ne plaident pas en notre faveur. Un peu plus face à l’Espagne que les Diables avaient éliminée en 1/4 de finale en 1986 à l’issue des tirs au but. De toute manière, une compétition n’est pas l’autre, et si la Belgique veut aller jusqu’au bout, il faudra tôt ou tard se confronter aux meilleurs !

Des retrouvailles avec le Brésil en 1/4 de finale ?

Imaginons la victoire et rien d’autre ! Qui la Belgique affrontera-t-elle en quarts de finale ? Prenons l’hypothèse que les Diables terminent 2e du groupe F (scénario 1). A ce moment, leur adversaire le plus probable au troisième tour ne sera autre que… le Brésil. Et il y aura comme un parfum de revanche dans l’air, après l’exploit de 2018 ! (Gardons toujours en mémoire et chérissons ce match mémorable, peut-être le plus formidable de toute l’histoire du football belge !)

Et si le Brésil trébuche en 1/8e de finale (ou avant) ? Et bien, l’adversaire que nous rencontrerions serait issu du groupe de la mort, pas moins, le groupe H qui comprend le Portugal, le Ghana, l’Uruguay et, faisant office de petit poucet, la Corée du sud. Bien malin celui qui peut prédire qui sortira vivant d’un tel magma !

Imaginons maintenant que les Diables terminent 1er de leur groupe (scénario 2). A ce moment, passé l’Allemagne ou l’Espagne en 1/8e, nous tomberions en 1/4 sur l’équipe qui est sorti en tête du groupe de la mort (Portugal, Ghana, Uruguay, Corée du Sud) ou celle qui a terminé 2e du groupe G derrière (logiquement) le Brésil. A savoir la Suisse, le Cameroun ou la Serbie. Des équipes a priori plus abordables, donc. Mais seulement a priori. Quoi qu’il en soit, si on veut éviter le Brésil en quart, il faut viser la première place du groupe !

En demi-finales, le choix est copieux…

Le dernier carré. Nous y voilà, à nouveau ! Premier scénario, les Diables terminent 2e du groupe F. Après un léger faux pas face à la Croatie, il y a eu une véritable prise de conscience dans les vestiaires, les Diables en sont sortis transformés, affamés, imbattables ! Ils ont éliminé l’Allemagne (ou l’Espagne) en 1/8e, le Brésil en quarts. Au suivant ! Qui oserait s’avancer face au trident ? Un seul homme oserait défier la Belgique et son nom est Messi.

Après le Brésil en quarts, l’Argentine en demi. Et si ce n’est pas l’Argentine, ce pourrait être… La France ! Tiens, tiens, comme on se retrouve… Il faut pour cela imaginer que la France termine deuxième de son groupe D (c’est possible, avec un faux-pas face au Danemark) et se débarrasse ensuite des Pays-Bas (qu’on imagine vainqueur du groupe A). Des voisins, eux aussi… Argentine, France ou Pays-Bas, faites votre choix. Nous sommes en demi-finale de la Coupe du monde et il n’y a de la place que pour un vainqueur !

AFP

Scénario numéro 2, les Diables terminent 1er du groupe F. Ils sont en pleine confiance, ont sorti l’Espagne dans la foulée (ou l’Allemagne), puis… N’importe quelle équipe qui est sortie vivante du groupe de la mort (prenons les paris, on mise sur le Ghana et l’Uruguay). Voilà les Diables face à leur destin, à une étape de la finale, comme il y a quatre ans. Et cette étape, vous l’aurez deviné, je vous le donne en mille, c’est la France !

En fait, rien n’est moins sûr. Pour cela, il faudra que la France termine première de son groupe (décimée comme elle est, ce n’est pas forcément gagné, il ne faut pas sous-estimer le petit Danemark qui pourrait créer la surprise cette année !) et qu’elle se débarrasse d’un adversaire de taille en quarts de finale. A vrai dire, c’est plutôt sur cet adversaire qu’on misera. J’ai nommé : l’Angleterre. Le finaliste déçu de l’Euro 2020 a toujours la même équipe, seulement plus expérimentée et elle sait que c’est maintenant où jamais.

Et en finale ?

En finale, vous avez le choix. La bonne nouvelle si les Diables terminent 2e du groupe F, c’est qu’ils se seront déjà débarrassés de l’Allemagne (ou de l’Espagne), du Brésil et de l’Argentine… S’ils terminent 1ère du groupe F, le chemin semble à peine plus clément, du moins en 1/4, mais il est traître. La France ou l’Angleterre auront été éliminées par un tir des 20 mètres de KDB en pleine lucarne. Suffisant pour retrouver le Brésil pour une finale qui s’annonce, pour le moins, historique. Dans tous les cas, il va y avoir du sport !

A lire aussi: Le Brésil est favori de la Coupe du monde: comment ces fameuses cotes sont-elles calculées?

Sur le même sujet
Plus d'actualité