Pomme, Ben Watt,… Gagnez vos places pour les concerts au Botanique

Le mois de mars est riche en concerts immanquables au Botanique. La bonne nouvelle, c'est que nous avons des places pour vous, même pour les soirées complètes. Participez avant le 3 mars !

concours_1200_botamars_site

Ozferti – Bota Kids,
Rotonde et Musée
(Le 11/3)

Le projet Bota Kids permet aux familles de profiter ensemble de concerts et d’arts visuels. Les concerts sont adaptés aux kids (horaire en après-midi, niveau sonore, placement dans la salle,…), mais pour le reste, c’est du vrai de vrai. Ce 11 mars, petits et grands mélomanes pourront se plonger dans l’univers féérique de Florian Doucet, alias Ozferti. Le garçon est beatmaker, guitariste, vidéaste et malaxe tous le sons (jazz, hip-hop, rythmes africains, électro…). Après (ou avant) ce spectacle total, vous pouvez visiter l’exposition Documenti, consacrée à Sébastien Bonin. L’expo propose une sélection d’œuvres des deux dernières années de l’artiste belge, où ses peintures entrent en dialogue avec ses photogrammes abstraits. – L.L.

Pomme
(Le 16/3, Rotonde)

Après un premier long format («  À peu près  ») quelque peu passé inaperçu, Claire Pommet, alias Pomme,  se libère et s’affirme sur «  Les failles  », disque qui lui a permis de remporter la Victoire de la Musique dans la catégorie «  album Révélation  ». Si l’aide d’Albin de la Simone est particulièrement précieuse pour les arrangements (l’excellent Une minute), tout le mérite revient pourtant à cette jeune femme qui réinvente la folk, trouve le ton et la distance pour exprimer sa vulnérabilité. Qu’elle tutoie la mort (Soleil, Soleil), s’interroge sur la maternité ou passe à confesse (“Je suis celle qu’on ne voit pas”), elle est parfaite.  Son concert à la Rotonde est déjà complet, mais on vous offre les dernières places. Pomme nous revient aux Nuits Botanique le 1er mai  ainsi qu’aux Francofolies de Spa le 20 juillet. – L.L.

Ben Watt
(Le 22/3, Rotonde)

Après l’aventure Everything But The Girl menée avec son épouse Tracey Thorn, Ben Watt s’est lancé dans une carrière solo qui, sans atteindre des sommets commerciaux, n’a jamais déçu les fans d’une musique pop/folk éthérée. Watt nous revient au Botanique pour présenter son quatrième album solo “Storm Damage”, paru en janvier. Composées au piano ou à la guitare et interprétées avec une voix évoquant, ça et là, John Lennon, les dix nouvelles chansons baignent dans une mélancolie apaisée qui ne manquent pas d’arguments. Comme à l’époque d’Everything But The Girl, Watt ajoute au tableau des touches d’électro toujours inspirées. – L.L.

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité