Botanique: gagnez vos places pour les concerts de février

Moustique vous offre des places pour les concerts complets de YellowStraps, The Murder Capital, Saule ou pour le concert d’Erik Truffaz Quartet.

concours_1200_botafevrier_site

Participez avant le 5/2
Tous les concerts du Bota : www.botanique.be

 

Erik Truffaz Quartet

Le trompettiste franco-suisse présente dans l’intimité du Grand Salon “Lune Rouge”, son dernier album en clair-obscur paru en novembre dernier. Il sera entouré de son quartet dans lequel on retrouve Marcello Giuliani à la basse,  Benoît Corboz aux claviers et le petit nouveau Arthur Hnatek à la batterie. Entre nu-jazz, électro, jazz organique, soul (Reflections avec José James) et même pop (She’s The Moon avec la chanteuse suisse Andrina Bollinger), Truffaz y confirme sa quête de liberté et sa curiosité musicale.

Le 7/2, Grand Salon (Museum).

Clip de Lune Rouge

YellowStraps

Ils ont le vent en  poupe Yan et Alban Murenzi! Leur release party du EP « Goldress » au Botanique est complète (Moustique vous offre les dernières places, qu’est-ce qu’on dit?),  nos amis anglais sont chauds boulette pour les inviter sur leurs terres post-Brexit et leur dernier clip affole les compteurs. Nés au Rwanda, passés par l’Ouganda avant d’arriver chez nous, les deux frangins se nourrissent de leurs transhumances et de leur bonne humeur pour nourrir un hip-hop festif teinté de soul et de beats invitant à se déhancher. Avant la déferlante des festivals, une des dernières occasions de les voir dans une salle à dimension humaine. Chaud devant, chaud devant.

Le 8/2, Rotonde (complet).

Clip Goldress

The Murder Capital

 » Moustaches en trait de crayon, pull à col roulé, cheveux rasés, dégaines sorties d’un épisode inédit de Peaky Blinders, canettes de Guinness tièdes posées sur les amplis, les gugusses irlandais soignent l’attitude et envoient du lourd pour créer une ambiance aussi sombre qu’anxiogène. »  Voilà ce que nous écrivions voici un an exactement lorsque nous avions découvert The Murder Capital à l’Eurosonic en 2019. Depuis cette première claque live, le groupe dublinois a publié son premier album « When I Have Fears », s’est produit à Rock Werchter et s’apprête à relever les compteurs pour une nouvelle date complète au Botanique qui sent déjà le soufre.

Depuis leur rencontre sur les bancs d’un collège de Dublin, les cinq garçons réinventent le post-punk, renversent les slogans (leur premier single More Is Less devenu un hymne à la fuck attitude) et assument leurs influences (Joy Division, The Fall, Echo And The Bunnymen) sans pour autant se la jouer sur un mode exclusivement nostalgique. Sublimés par le chant “habité” de James McGovern, les morceaux de The Murder Capital témoignent d’un mal-être ambiant qu’on retrouve également dans les textes de leurs potes de promotion de Fontaines D.C. Ils y ajoutent aussi de nombreuses références à la mort. Le nom du groupe a été ainsi imposé par James McGovern quatre jours après que son meilleur ami se fut suicidé. Tiré de “When I Have Fears”, la chanson Don’t Cling To Life évoque le décès, des suites d’un cancer, de la maman du bassiste Gabriel Blake tandis que Green And Blue se veut un hommage baudelairien à la photographe américaine Francesca Woodman qui s’est défenestrée à l’âge de 22 ans. “Certains trouveront nos textes dépressifs, mais ils ne sont que le reflet de la réalité, explique McGovern. Qu’on le veuille ou non, nos existences sont marquées continuellement par des tragédies, petites ou grandes. Mais cela ne nous empêche pas de croire que la vie est plus forte que tout.”

Le 11/2, Orangerie (complet)

Clip More Is Less

Saule

Avant de revenir sur le devant de la scène avec un cinquième album attendu pour la rentrée des classes 2020, Baptiste Lalieu, mieux connu du public sous l’écorce de Saule, frappe à la porte de lieux chaleureux afin d’y présenter ses nouveaux morceaux en toute intimité. Jouées dans des versions acoustiques, sans effet de manches ni scénario pyrotechnique, les chansons du grand Saule passeront notamment par Mons, Lasne, Namur, Silly, Liège et le Botanique où tout a commencé pour lui voici quinze ans. C’est complet, mais nous vous offrons les derniers tickets.

Le 13/2, Rotonde, (complet).

Clip Comme

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité