Moustique vous invite à la pièce « Mémoire de fille »

À partir de l’écriture ciselée, crue, limpide et puissante d’Annie Ernaux, voici, délicatement mis en scène, un récit aussi émouvant que brutal sur la “fille de 58”. Un moment de théâtre intime, charnel et extrêmement sensible.

concours_1200_memoiredefille_fb

Avec des mots simples et justes, Annie Ernaux parle d’elle, de sa vie de femme et de ses fêlures. Dans un coin de sa mémoire errait depuis longtemps la “fille de 58” : Annie D., dix-huit ans, monitrice dans une colonie de vacances où elle vit sa première expérience sexuelle avec H., le moniteur-chef. Elle tombe folle amoureuse de H. et s’offre à lui, sans retenue, corps et âme. Ne sachant que faire de son rêve d’amour, devenue un objet de désir bafoué, perdue au seuil d’un avenir professionnel incertain, pendant deux ans elle chute et s’enfonce…

Cécile Backès s’empare de ce dialogue, de ce va-et-vient, douloureux mais salutaire, entre Annie D, 18 ans, et Annie Ernaux, écrivaine accomplie, pour faire naître une intimité partagée entre acteurs et spectateurs où la littérature et le théâtre se rejoignent intimement.

« Mémoire de fille » de Annie Ernaux  du 9 au 14/1, Théâtre Royal de Namur

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité