Gagnez vos places pour la Nuit Solaire à l’abbaye de Floreffe

Nuit Solaire (Musiques sacrées du monde) a été imaginé comme un moment suspendu, un temps de partage et de rencontre par l’écoute de musiques s’inspirant de différentes traditions religieuses ou spirituelles à travers le monde.

e41ea524-5a93-11e9-8f03-ba92f637db3c

Réunir dans un même lieu un panel de musiques plurielles inspirées des différentes traditions religieuses ou spirituelles. Tel est l’enjeu profond de cette Nuit Solaire initiée par Jean-Yves Laffineur et Stany Bouillon, chevilles ouvrières du festival Esperanzah! Le lieu? Vous vous en doutez, il s’agit de l’église abbatiale de Floreffe. Les artistes se produiront en alternance dans l’église et dans le cloître la jouxtant. Oud, guitare, sitar… Quel beau mélange mélodique pour s’abandonner dans les rencontres culturelles, la fête dans ce qu’elle a de plus naturel et la méditation. “Tout comme Esperanzah!, cette Nuit Solaire se veut une ouverture sur le monde, mais cette fois en ajoutant la dimension sacrée et spirituelle comme porte d’entrée.”

Pour cette première édition, le plateau est particulièrement relevé. Mariant la grammaire musicale de sa Tunisie natale au jazz et aux rythmes indiens (cf. son dernier album “Sounds Of Mirrors”), Dhafer Youssef est un chanteur surdoué et un joueur virtuose de oud qui ne tombe jamais dans la démonstration gratuite. Né de l’union entre trois musiciens, belge, indien et turc, Baul Meets Saz malaxe les chants bengalis religieux et le saz, cet instrument qui croise le manche long d’une guitare à un luth. Enfin, Résonance est un quatuor français composant des mélodies pour guitares et voix, inspirées des textes et de musiques du XIIe au XVIIIe siècle. À découvrir également: Tristan Driessens, Matthieu Saglio, Tom Naylo ou encore Stardust.

NUIT SOLAIRE – Le samedi 20 avril, à partir de 15h à l’Abbaye de Floreffe au cœur de l’église abbatiale et dans le cloître.

 

Sur le même sujet
Plus d'actualité