Va y avoir du Ramdam

Les dramatiques événements de Paris ont permis de rappeler à notre bon souvenir la phrase du journaliste et écrivain Albert Londres: "Notre métier n’est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort, il est de porter la plume dans la plaie".

1267187

Il en va de même pour le cinéma. C'est en tout cas l'idée qui motive, depuis 2011, les organisateurs du Ramdam Festival à Tournai. Le festival du film qui dérange. Qui remue, questionne, heurte, transgresse pour finalement susciter le débat. Côté fictions, le programme est riche avec les avant-premières belges du splendideWhiplash qui raconte la relation entre un prof de conservatoire et son élève batteur. The Voices de Marjane Satrapi sur un amoureux psychotique qui demande conseil à ses animaux de compagnie. Melody de notre compatriote Bernard Bellefroid sur l'univers des mères porteuses. Ou l'étonnant Relatos Salvajes de Damián Szifron (voir critique p. 56) qui évoque en six tableaux ces gens qui franchissent la frontière de la barbarie. Ajoutez à cela des documentaires et une section rétrospective (avec Trainspotting,Funny Games ou Les sentiers de la gloire), vous avez le programme d'un festival utile. – J.Co.

> RAMDAM FESTIVAL, jusqu'au 27/1. Imagix Tournai. www.ramdamfestival.be

Sur le même sujet
Plus d'actualité