Une autre Afrique au Mac’s

L’expo Ce tant curieux musée du monde ose d’étonnants rapprochements. Sans a priori et avec vivacité.

1242177

Une grande caisse de bois remplie d’os d’éléphants, des tambours fendus, de mystérieuses pierres trouées, des boîtes de coléoptères, des moulages en plâtre qui ressemblent à des gisants, un bloc de malachite, des paquets magiques contenant plumes, graines et écorces, voilà quelques-uns des objets choisis par Laurent Busine, directeur du Mac’s, parmi les fabuleuses collections du Musée de l’Afrique centrale à Tervuren, actuellement en travaux.

Mais que viennent faire ici, au Mac’s, un musée qui a l’art contemporain dans son ADN, ces centaines de pièces à première vue ethnologiques, biologiques? Rien d’aberrant dans ce mélange des genres pour Busine. "Une des tendances de la plupart des expos que j’ai organisées est le goût de réunir des choses qui a priori n’allaient pas ensemble", explique cet esprit libre, toujours porté par le désir "d'imaginer qu’on peut aller plus loin dans la réflexion sur l’art".

Ici, des termitières deviennent des sculptures contemporaines. Et aux bocaux dans lesquels flottent des mangoustes répondent, sur la cimaise leur faisant face, des photos anciennes et anonymes racontant la vie de gens disparus. Deux réalités, aujourd’hui absentes, réactivées par le regard du visiteur. Toujours sans état d’âme, Busine rapproche encore de magnifiques masques Pende et une série de photos de la jeune Almerisa, réalisées par l’artiste contemporaine Rineke Dijkstra. Dans les deux cas, le mystère induit un climat trouble et poétique. "Comme c’est beau" a-t-on simplement envie de dire lorsqu’on se penche, ailleurs, sur des couvercles dits à proverbes ou sur des échantillons de bois formant comme une bibliothèque. Qu’elles sont belles, même éloignées de leur rivière, ces nasses de pêcheurs! Tout au long d’un parcours contemporain, pas un moment ou l’on ne soit plongé dans une sorte de songe, pas un moment où nos repères historiques ou autres ne viennent lézarder nos certitudes. Cela fait du bien.

 > CE TANT CURIEUX MUSEE DU MONDE, jusqu'au 18/1. Mac’s, site du Grand-Hornu, Mons. www.mac-s.be

Sur le même sujet
Plus d'actualité