Un homme debout: Frontal et brutal, le témoignage d’un ancien condamné

La nuit du 13 au 14 juillet 1987, Jean-Marc Mahy, 20 ans, décide de mettre fin à ses jours. Condamné pour meurtres, incarcéré dans le bloc d'isolement de la prison de Luxembourg, il veut se pendre. Il a mis plusieurs jours à tout préparer à cause de la surveillance incessante des gardiens.

21344

"Il y avait un orage terrible. Et là, tout à coup, quand j’ai voulu y aller, c’est le ciel qui m’est tombé sur la tête. C’est difficile à expliquer, mais j’ai ressenti quelque chose d’intense. J’ai décidé de vivre!" L'homme debout n'est pas vraiment une pièce de théâtre, c'est une tranche de vie. Celle d'un homme, qui n'est pas comédien, qui raconte sa propre histoire. Tout est intense et vrai dans ce face-à-face avec un double meurtrier: "Je ne viendrai pas vous saluer à la fin de ce spectacle… par respect envers les victimes".

> Jusqu'au 19/3. Théâtre National, Bruxelles. 02/203.53.03. www.theatrenational.be
> Le 25/3. C.C. de Welkenraedt. 087/89.91.70. www.forumdespyramides.be
> Le 7/4. C.C. de Rixensart. 02/652.53.76. www.ccrixensart.be

Sur le même sujet
Plus d'actualité