Turo. Tome 1: Le nouveau souffle du dragon

Les séries d'heroic fantasy se suivent souvent en se ressemblant. D'une part parce que le genre repose sur une grille d'archétypes inoxydables et d'autre part, parce que son succès colossal dans le monde de la BD a engendré une surexploitation qui ne fait pas toujours la part belle à l'originalité.

19909

Les séries d’heroic fantasy se suivent souvent en se ressemblant. D’une part parce que le genre repose sur une grille d’archétypes inoxydables et d’autre part, parce que son succès colossal dans le monde de la BD a engendré une surexploitation qui ne fait pas toujours la part belle à l’originalité.

A côté de ça, il se trouve heureusement des auteurs capables de ravaler la façade de la vieille forteresse médiévo-fantastique. D’accord, Mateo Guerrero nous pond une énième histoire à base d’elfes, d’artefacts magiques et de dragons séculaires.

Mais en y insufflant l’esprit du manga (son jeune héros, Turo, a des faux airs de Son Goku), en empruntant son dynamisme ébouriffant au comic, en alternant intrigues captivantes et humour bien dosé, il rallume le feu sous le chaudron de l’alchimiste et transmute le cliché plombant en divertissement 18 carats. – M.L.

Turo. Tome 1
Mateo Guerrero
Le Lombard, 48 p.
Notre avis: 3 étoiles

Sur le même sujet
Plus d'actualité