Tout va bien/The kids are alright: au donneur des dames

Nic et Jules vivent avec leurs deux enfants dans une jolie maison. Situation normale si ce n'est que Nic et Jules sont des femmes qui s'aiment et que leurs enfants viennent du même donneur de sperme.

1733

Nic
et Jules vivent avec leurs deux enfants dans une jolie maison.
Situation normale si ce n’est que Nic et Jules sont des femmes qui
s’aiment et que leurs enfants viennent du même donneur de sperme. Un
beau jour, ce beau mâle va faire irruption dans la famille. Une
intrusion qui provoquera quelques dégâts. Ni critique sociale, ni drame
lesbien, ni vulgaire farce, le film de Lisa Cholodenko navigue sur
plusieurs terrains. Peu importent les thèmes de l’homoparentalité et de
l’anonymat des donneurs, la réalisatrice cherche à montrer que tous les
couples réagissent de la même façon face à la menace extérieure: par le
repli sur soi et la protection du cocon.

Si le film reste toujours très
politiquement correct, il est pourtant jouissif à voir. Car l’histoire
est bien ficelée, les scènes, souvent percutantes (notamment celle où
Julianne Moore voit pour la première fois le sexe de son amant) et les
répliques, parfois hilarantes. Enfin, il y a ce casting impérial qui,
il est vrai, fait de ce petit film classique un bel objet de cinéma.
Annette Bening et Julianne Moore (qui montre ici qu’elle peut
absolument tout jouer et sait aussi faire preuve d’humour) sont
excellentes. Qu’on leur donne l’oscar! – J.Co.

Tout va bien/The kids are alright
Réalisé par Lisa Cholodenko. Avec Annette Bening, Julianne Moore, Mark Ruffalo.
Sortie le 5/1 – 104′.
Notre avis: 3 étoiles

Sur le même sujet
Plus d'actualité