Théâtre: L’éveil du printemps

Un texte fort sur les métamorphoses de l'adolescence et le questionnement sur la sexualité.

784055

Livrée à elle-même dans une salle de gym, des filles et des garçons tentent de se délivrer de la tension sexuelle qui les traverse. Entre la joie, mais aussi la crainte, de découvrir son corps et la peine qu’on lui fait endurer, L’éveil du printemps – paru en 1891 et qualifié par l’auteur, Frank Wedekind, de "tragédie enfantine" – ne recule devant aucune thématique qui agite l’âge prétendument tendre.

L’amour, l’égoïsme, le suicide, l’avortement, la bonne conscience, l’autorité. Dans la mise en scène de Peggy Thomas qui dirige les comédiens de la compagnie Les Orgues, le texte offre un écho contemporain qui renvoie à l’actualité et à la brutalité de notre monde.

L’éveil du printemps

Du 19 au 23/2. Théâtre de Namur, place du Théâtre 2, 5000 Namur. 081/22.60.26. www.theatredenamur.be    

Sur le même sujet
Plus d'actualité