[THEÂTRE] Les Pétasses

Réunion au sommet. Le monde va mal. Il y a trop de pauvres. Il faut absolument faire quelque chose pour eux. Oui mais quoi? Et quels pauvres?

959067

Dans une salle de classe, trois membres d’une association en manque d’imagination reçoivent la visite d’un organisateur d’événements. Bronzé. Car la charité, c’est aussi un business. Surtout un business? Ecrit par Sébastien Ministru, Les pétasses fusille nos bonnes consciences et leur dérapage. Et comme ces petits bonbons qui donnent une bonne haleine mais piquent les yeux, ce spectacle a deux effets. Le premier, c’est le rire. Franc et sans complexe. Car on en connaît tous, des Anne-Véro ou des Isadora, qui pensent à la pauvreté entre une séance de gym et un rendez-vous chez le coiffeur. Et si dans la vie, on a envie de les baffer, au théâtre, leur snobisme caritatif nous plie en quatre. Le deuxième effet intervient un peu plus tard. En sortant du théâtre. Quand on croise un SDF qui nous tend la main. – E.R.

> LES PETASSES, jusqu'au 8/11. De Sébastien Ministru, avec Ariane Rousseau, Nathalie Uffner, Aurelio Mergola et Jean-François Breuer. Théâtre de la Toison d’Or, Galeries de la Toison d'Or 396-398, 1050 Bruxelles. www.ttotheatre.com

Sur le même sujet
Plus d'actualité