Théâtre: Je me tiens devant toi nue

Elles se tiennent devant nous, nues. Sur scène, neuf personnages féminins (interprétés par quatre comédiennes chargées) viennent livrer leur intimité - la plus profonde, la plus enfouie et la plus folle.

327320

Dans Je me tiens devant toi nue, entre les textes de Joyce Carol Oates (l'un des plus grands auteurs américains contemporains) et des chansons de Nina Simone, elles craquent sur scène comme on craque toutes un jour dans la salle de bains. Femme cougar ou amoureuse d'un criminel, jeune fille anorexique, femme enceinte traversée par la folie, ces femmes racontent leur vie brisée.

Visiblement très inspirée par ses comédiennes, Christine Delmotte traque l'émotion profonde et la fêlure, cherche la larme et la voix cassée et parvient souvent à nous bouleverser.

On regrette le parti pris scénique des vidéos live qui projettent sur grand écran le jeu des comédiennes. A trop surexposer l'émotion, ces images prennent le risque de la briser au lieu de la décupler. Mais cette idée est peut-être le sens même d'une pièce qui cherche à dire la frontière de nos intimités.

JE ME TIENS DEVANT TOI NUE. Jusqu'au 31/3. Théâtre des Martyrs, place des Martyrs 22, 1000 Bruxelles. 02/223.32.08. www.theatredesmartyrs.be

Sur le même sujet
Plus d'actualité