Théâtre: Combat avec l’ombre

Sur une scène nue, une porte, un cerceau, un tabouret, deux jeunes hommes... L'un raconte, l'autre parfois répond.

789713

Le premier, narrateur, déclame l’histoire du second – Stéphane, héros inconnu de la dernière guerre, avec qui, en repos de camp de travail près de la Meuse, il s’en allait escalader. Un art où cet homme de peu de mots excellait, alors que son "élève" en avait le souffle couper devant le danger, la hauteur et surtout la beauté et la jeunesse de son compagnon de cordée.

Un amour dénié que l’auteur du récit n’a pas voulu voir et accepté, avant que Shadow un gradé SS responsable plus tard de la mort de Stéphane ne lui révèle qu’il était partagé.

Tiré du Boulevard périphérique, chef-d’oeuvre d’Henri Bauchau écrivain belge et psychanalyste, cette courte pièce est une sorte de Brokeback Mountain à la belge. Pas d’effets de manches dans la mise en scène de Frédéric Dussenne qui  magnifie le texte par des silences au milieu de ce chant vigoureux dont le refrain est un amour qui ne dit pas son nom.

Combat avec l’ombre. Le 4/3 à la Ferme du Biereau, Louvain-la-Neuve.

Sur le même sujet
Plus d'actualité