Pornographie au Poche: Get Lucky!

 La saison dernière, Olivier Coyette mettait en scène Punk Rock du Britannique Simon Stephens.

1181493

 Avec Pornographie, il retrouve le même auteur. Les mêmes questions. Et le même écueil. La pièce, une succession de monologues, n’a de fil conducteur que ses personnages. Des hommes, des femmes, des jeunes, des vieux qui ont en commun un mal-être profond. Et dont l’un d’eux se fera sauter dans un bus de Londres, en juillet 2005. D’où vient toute cette violence, qu’elle soit larvée ou extériorisée? Pourquoi l’incommunicabilité, la solitude, cette absence d’amour entre les êtres? Pourquoi Daft Punk chante-t-il Get Lucky? Ni l’auteur ni le metteur en scène ne nous répondent. Si le théâtre existe pour poser des questions, on est parfois en droit de lui demander sinon des réponses, au moins des pistes. La société est anxiogène. Fort bien. Faut-il qu’une pièce le soit encore plus pour que notre franc tombe?

> PORNOGRAPHIE, au Théâtre de Poche jusqu’au 4 octobre. www.lepoche.be

Sur le même sujet
Plus d'actualité