Poche: HHhH de Laurent Binet – Achtung baby

Attention, ce roman historique ne ressemble à aucun roman historique. En retraçant les "hauts faits" de guerre de Reinhard Heydrich, chef des services secrets du régime nazi, Laurent Binet ne se contente pas de construire un récit biographique qui servirait de parfait reflet à la vie de celui que Hitler surnommait "l'homme au cœur de fer".

58170

Bien sûr, l'auteur tient sa promesse et raconte la carrière militaire de ce bourreau, ordonnateur de la solution finale, cible d'un attentat à Prague en 1942, et bras droit de Himmler, connu chez les SS sous le sobriquet de HHhH pour "Himmlers Hirn heisst Heydrich", ("Le cerveau de Himmler s'appelle Heydrich"). Le contrat est rempli, et ce n'est déjà pas si mal… Mais il serait mensonger d'oublier de mentionner la liberté que s'octroie Binet d'intervenir où et quand bon lui semble dans la chronologie de son récit.

Pendant la lecture de HHhH, on assiste en même temps au spectacle de l'auteur en train de fabriquer son livre. De la littérature en "live" avec, sur le devant de la scène, un écrivain qui s'exhibe en plein travail. Un auteur qui hésite, doute, cite ses sources, sort la documentation, évoque sa vie privée, corrige des passages, taraudé par une seule question: comment faire un roman à partir de l'Histoire? Un exercice littéraire magistral qui se joue sous nos yeux et qui consiste à bouger les curseurs des faits avérés pour les mettre à niveau de ceux de la fiction. Sans que jamais les interventions de Binet ne viennent polluer son entreprise romanesque (on apprend vraiment plein de choses sur Heydrich), HHhH sort gagnant de cette expérience qui fait les poussières au rayon du roman de guerre.

HHhH
Laurent Binet
Le Livre de poche, 443 p.

Sur le même sujet
Plus d'actualité