Panini, ça colle au cœur

Au plus fort de la hype autocollante, l'expo Panini excite les esprits. Au sommaire: du foot, beaucoup de foot, mais aussi toutes les stars qui ont fait l'histoire de ce bréviaire de l'enfance et de l'adolescence.

1123962

La folie Panini est loin d’être finie. Aujourd'hui, en Belgique, on compte dix vignettes spéciales “Brasil 2014“ par habitant. Une frénésie paraît-il unique en Europe… On dit merci le retour des Diables Rouges en Coupe du monde. Mais on dit merci aussi le lien historique entre la Belgique et la maison mère italienne, entretenu par la famille de Latre de Bosqueau, devenue premier importateur Panini à la fin des sixties. C’est aussi cette relation privilégiée qui aura facilité la mise sur pied de la Panini Expo, qui ouvre ce jeudi 19 juin à Tour & Taxis. "J’ai rencontré Thierry de Latre en 1999, confirme Stéphane Van Autgaerden, tête pensante de l’événement. L’idée de cette expo date donc d’il y a 15 ans." Un projet finalement éclos en 2014, donc. En pleine Coupe du monde et avec une hype “Diables Rouges“ sans précédent, on a déjà vu momentum plus mal choisi… “Ce sera l’événement familial de l’été.“ Stéphane Van Autgaerden vend bien sa came. Et vous savez quoi? Nous, on achète. Et on vous la refourgue.

ETAPE 1: COMMENCER PAR LE COMMENCEMENT

Comprenez: l’espace Foot Expo. Parce que le produit d’appel, c’est ça, déroulé sur un tapis de gazon synthétique. A travers les albums Panini de 1972 à nos jours, on retrace les cinq dernières décennies du championnat belge, l’histoire des Diables Rouges au Mondial, mais aussi le parcours de la génération actuelle jusqu’au Brésil, avec des photos format XXL. “Sur un double mur sont épinglées les vignettes Panini de tous ceux qui ont un jour été appelés chez les Diables Rouges, détaille l’organisateur. Un travail de fou… Même Mehdi Carcela, qui n’a qu’une “cap“ et joue aujourd'hui pour le Maroc, s’y trouve. On est retombé sur des joueurs improbables… Comme Frédéric Peiremans ou Frédéric Pierre!“ Qui?


Mais il n’y aura pas que des stickers à voir. Ici, un vestiaire reconstitué pour y étaler l’évolution de la tunique nationale depuis 1970. Là, des maillots vintage dédicacés de Maradona, Cruyff, Platini, Zidane, Beckham, Ronaldinho, Messi et Cie. “Je me les suis procurés via des collections privées, notamment celle de Mbo Mpenza, explique l’organisateur. Il existe un petit marché entre joueurs.“ Originalité: vous aussi, vous pouvez alimenter l’expo, en partageant la pièce rare retrouvée dans votre grenier via l’adresse mail collector@paniniexpo.be! Elle rejoindra le calepin rempli d’annotations tactiques de Mourinho et un… plâtre sur lequel 18 Diables Rouges (dont Wilmots) ont signé.

ETAPE 2: EMMENER PAPY

L’expo vaut le détour pour les 350 anecdotes savoureuses relatives au foot belge jalonnant le parcours. “On a veillé à ce qu’il y ait au moins une anecdote sur chaque club qui a un jour été en division 1“, précise Van Autgaerden. Perso, on confesse une tendresse particulière pour celle-ci: “Jonathan Legear s’est souvent fait chambrer par ses coéquipiers. Comme lorsque, à Bate Borisov, en Coupe d'Europe, il demande à Guillaume Gillet s'il existe un décalage horaire entre la Belgique et la Biélorussie. Réponse de ce dernier: "Oui, 7 minutes." Et Jonathan de remonter sa montre de sept minutes…“

“En réalité, l’objectif n’est pas vraiment de retracer l’Histoire du football avec un grand H , explique le maître des lieux. Ça, c’est bon pour les encyclopédies. Moi je veux permettre à chacun de retrouver sa propre histoire – avec un petit "h" – avec le football. L’enfance reste le fil conducteur. Ma relation avec Panini commence en 1974, lorsque mon père m’a aidé à mettre mes images “droites“ dans mon premier album et qu’il a commencé à me parler des joueurs des années 60. L’idée est d’être un “lanceur de discussions“ et de permettre, lors de la visite, à un grand-père de se remémorer un souvenir commun avec son fils et le partager ensuite avec le petit-fils.“ Une discussion qui devrait a priori davantage brancher le petit que la visite des citadelles de Dinant ou de l’Atomium…

ETAPE 3: NE PAS S’ARRETER AU FOOT

C’est l’organisateur qui le dit… “Le football est là pour le buzz. Et parce que c’est la majorité du chiffres d’affaires de Panini.“ Le véritable “clou de l’exposition“, c’est la deuxième partie, appelée Family Expo, qui réconcilie du même coup fille, garçon, papa, maman. “C’est simple: c’est le plus beau catalogue pour enfants au monde.“ Une sorte de musée Tussaud autocollant avec plus de 200 stars et héros à qui Panini a un jour consacré un album.

Le Roi Lion, Shrek ou encore Toy Story. Titeuf, Kid Paddle et, inévitablement, les Schtroumpfs (remember le carton dans les Delhaize en 2008!). Star Wars et Harry Potter. Dans une discothèque improvisée, grand écart entre les One Direction, Claude François et Led Zeppelin. Pour les filles, la chambre toute rose de Barbie. Pour les garçons, Captain America et les autres héros de Marvel. Pour les téléphages, zapping des Simpson à Beverly Hills 90210. Puis sur Hélène et les garçons. Puis sur Casimir. Puis sur Goldorak. Puis… Puis… “Dites-moi où vous pouvez trouver une telle offre de héros et de stars pour enfants?“, demande Stéphane Van Autgaerden. De fait. L’interactivité est aussi au rendez-vous avec des personnages en taille réelle et des miroirs pour que fifi et fifille puissent se prendre en photo.

ETAPE 4: SOUFFLER SUR LA PLAINE

“Même dans les zoos, il y a toujours une plaine de jeux…“, justifie inutilement Van Autgaerden. “Trois fois plus grande que n’importe quelle plaine de jeux du Quick“, elle comprend aussi un espace dédié au coloriage et au bricolage, un double écran où tournent en boucle des films Disney et une vingtaine de PlayStation! Pour les parents, la brasserie attenante est une providence. Voilà une chouette manière de boucler un parcours d’environ 2h30.

ETAPE 5: Y RETOURNER?

Notre petit doigt nous dit que, malgré une date officielle de clôture fixée au 31 août, il n’est pas impossible que cette expo proof-concept joue les prolongations, tant les perspectives de développement semblent infinies. Notamment au vu de sa propension didactique, avec la possibilité d’aborder différents thèmes de façon transversale: la nature, les animaux, l’histoire, le way of life américain, la mobilité… On voit bien aussi l’endroit, animé d’un vrai esprit “comics-geek“, accueillir des events taillés pour ces grands enfants, tandis que des bourses d’échange sont d’ores et déjà prévues chaque dernier samedi du mois. Quant à Stéphane Van Autgaerden, il rêve d’accueillir des délégations du PSG ou de Manchester, histoire de décliner le concept chez eux… En attendant… On murmure que certains Diables Rouges pourraient, au retour du Mondial, faire l’honneur de leur visite… Avec, dans ce cas, on est prêt à le parier, des séances de dédicaces en vue?

Expo Panini. Du 19/6 au 31/8. Tour & Taxis, avenue du Port 86C, 1000 Bruxelles. Du lundi au dimanche, de 10h30 à 18h. www.paniniexpo.be

Sur le même sujet
Plus d'actualité