Orphelins

Si une pièce a du succès, on l’explique par la qualité de l’écriture, de la mise en scène ou de l’interprétation.

1332195

Dans le cas d’Orphelins, si ces trois facteurs sont bien présents, il y a un petit plus: cette pièce parle de nous, aujourd’hui. De l’insécurité. De notre rapport à la violence. De notre peur, souvent injustifiée. Quand Liam débarque, couvert de sang, dans l’appartement feutré de sa sœur et de son beau-frère, c’est cette peur qui fait irruption dans la vie du jeune couple. Avec cette question lancinante: jusqu’où est-on prêt à aller pour protéger un être cher, même s’il a commis l’irréparable? Cette question repart avec nous, après le spectacle. Qu’aurait-on fait à la place de ces personnages? Si Orphelins est interpellant, il n’en reste pas moins un spectacle où l’on peut aussi rire. Rire de nous. Rire jaune. Mais rire quand même.

> JUSQU'AU 11/4. Théâtre de Poche, Bruxelles. www.poche.be

En tournée dans toute la Wallonie du 17/4 au 21/5. www.asspropro.be

Sur le même sujet
Plus d'actualité