Nick McDonell – Le prix à payer

Dans la lignée de Bret Easton Ellis et de Jay McInerney, Nick McDonell  - habitué à décrire le quotidien de l'Upper Class, prouve une fois encore l'étendue de ses talents avec Le prix à payer, diptyque américano-africain.

785335

Réfléchi mais sexy, le récit déroule l'histoire d'un massacre impliquant le clan du chef protecteur Hatashil, quelque part entre le Kenya et la Somalie. En est-il responsable ou victime? Le coeur de l'intrigue se situe dans cette interrogation.

Car du côté d'Harvard, la professeure Susan Lowell vient de remporter le prix Pulitzer au bénéfice de cet Hatashil et risque de se le voir retirer. La controverse ne fera que s'amplifier au fur et à mesure des pages, suivant le quotidien de Teak, un ancien d'Harvard installé en Afrique en tant qu'espion et de David, ressortissant Kenyan boursier dans la célèbre université.

Bonne nouvelle: l'ironie, palpable dans chaque phrase, critiquant jusqu'aux fondements de l'Ivy League dont l'écrivain est diplômé, fonctionne toujours à merveille.

La démystification cinglante et cynique des mécanismes des clubs privés en est la preuve la plus délectable.

Nick McDonell
Le prix à payer
Roman Flammarion 346 p.

Sur le même sujet
Plus d'actualité