Mithra Jazz: Liège en mode groovy

A la fois gardien du temple et défricheur, le Mithra Jazz impose sa différence. Bien vu.

1349613

Repris en main par l'équipe organisatrice des Ardentes, des Transardentes et des Heures InD, le Mithra Jazz poursuit sa tant sur scène que dans la salle. Et c'est une bonne nouvelle. Trop souvent victime consentante de ses propres clichés ("une musique élitiste pour un public d'initiés"), le jazz est pourtant un genre transgénérationnel qui avance sans œillères et n'est jamais aussi pertinent que lorsqu'il se frotte à d'autres musiques "voisines" comme le hip-hop ou l'électro. Sans en faire un combat "entre anciens et modernes", cette 25eédition qui se déroule au Palais des Congrès de Liège du 7 au 9 mai a le mérite de dépoussiérer le genre en mettant en présence des artistes de tous âges et venus d'horizons divers.

Quel point commun en effet entre l'ex-Vaya Con Dios Dani Klein qui rend hommage à Billie Holiday en ouverture du festival et les petits jeunes de STUFF qui offrent en clôture leur cocktail irrésistible de hip-hop et de jazz instrumental? Hormis leur volonté de privilégier l'émotion à la démonstration, on n'en voit guère et c'est tant mieux…

L'une des stars de ce week-end n'est autre que Ron Carter. Celui qui fut le contrebassiste du quintette de Miles Davis de 1963 à 1968 a à son actif plus de 1.000 séances d'enregistrement et pas moins de 50 albums en tant que leader. Il se produit à Liège avec sa formule Golden Striker Trio. L'occasion pour nous de découvrir le pianiste nicaraguéen Donald Vega et le guitariste Russell Malone. Notez encore que le festival accueille à nouveau Melanie De Biasio dont le somptueux "No Deal" vient d'être remixé sous la houlette de Gilles Peterson, TaxiWars qui n'est autre que le nouveau projet jazz de Tom Barman (interview dans ces pages la semaine prochaine), Avishai Cohen Trio ou encore le Brussels Jazz Orchestra.

 > MITHRA JAZZ FESTIVAL, du 7 au 9/5. Palais des Congrès, Liège. www.jazzliege.be

Sur le même sujet
Plus d'actualité