Médée remixée par Tom Lanoye. On recommande.

Christophe Sermet met en scène l'adaptation cruelle et grinçante par Tom Lanoye du mythe de Médée - star de la rentrée déjà croisée à la Monnaie et au Bozar.

98624

Dramaturge dont la réputation n'est plus à faire chez les néerlandophones, Lanoye commence enfin à faire parler de lui chez nous depuis la traduction de son formidable roman La langue de ma mère. Écrite avec les tripes dans une langue viscérale et grandiose, la pièce revisite l'histoire de cette mère infanticide et barbare, qui aida le Grec Jason à conquérir la Toison d'or avant de tuer ses enfants pour se venger de leur père.

Plus qu'une adaptation, la pièce réinvente complètement le mythe, proposant une relecture très actuelle, à la fois politique et sociale, de cette figure du féminisme et de la monstruosité. Entre Médée (furieuse Claire Bodson, vue chez Joachim Lafosse au cinéma) et Jason (ambigu Yannick Renier), les torts sont partagés. La pièce se lit aussi comme une terrible dénonciation de la vie de couple, lieu de toutes les frustrations et de tous les échecs. Faussement légère, la mise en scène joue sur les décalages de ton qui invoquent l'ambiance très fait divers des mères meurtrières, sans jamais se départir de sa puissance tragique, presque magique. Un tour de force qui nous montre à quel point les mythes sont encore les mieux placés pour nous parler de nous. On y va.

Mamma Medea. Jusqu'au 29/10. Le Rideau de Bruxelles au Kriekelaar, rue Gallait 86, 1030 Bruxelles. 02/737.16.01. www.rideaudebruxelles.be

Sur le même sujet
Plus d'actualité